Seulement six questions à l’ordre du jour pour ce dernier conseil municipal avant les vacances.

Deux d’entre elles concernaient le projet de rénovation de la piscine qui vous est présenté par ailleurs. La première statuait sur la modification de l’autorisation de programme crédits de paiement. Le projet subit une hausse de 400 000 euros TTC pour trois raisons : la présence d’amiante dans le bassin à démolir, le choix d’un bassin inox pour assurer la longévité de l’équipement et le choix de maintenir ouverte la piscine tournesol durant les travaux qui engendrera des contraintes supplémentaires pour les entreprises. Le coût global TTC du projet s’établit donc à 4,25 millions d’euros dont 1,6 million engagé en 2017 et 2,65 millions au titre de 2018. Au final, moins d’un million d’euros seront autofinancés par la commune.

La deuxième question avait trait à la signatures des marchés avec les entreprises qui doivent intervenir dans cette rénovation. 13 lots constituaient l’appel d’offres. Trois lots ont été déclarés infructueus et feront donc l’objet d’un nouvel appel d’offres. Dix lots ont été attribués pour une valeur de 2 996 021 euros HT. Six entreprises sont locales, deux sont départementales, une est régionale et une seule (celle qui fournira le Pentagliss et le toboggan) est nationale. C’est une satisfaction pour le maire de voir qu’avec le respect de la réglementation, une majorité d’entreprises locales remportent ces marchés.

Dans le cadre de la réhabilitation de la halle aux grains en vue d’y établir un marché permanent, une étude d’évaluation et de diagnostic est nécessaire. C’est le cabinet Atelier Lavigne Architectes Associés de Pau qui a remporté le marché pour un montant de 13 460 euros HT.