Stupeur, incompréhension, pas de colère mais un profond dépit dans les regards des membres du comité en ce samedi matin lorsqu’ils ont vu ce que l’on peut qualifier un acte de sabotage.

Le président du comité qui passait tout près de l’aire où a été érigée la tour Eiffel destinée au feu de la St-Jean, a aperçu une fumée qui s’élevait dans un angle de la tour. Grâce à sa rapidité d’intervention (utilisation d’un extincteur de la salle polyvalente et tuyau d’arrosage disposé non loin de là, pour la sécurité), il a pu stopper ce début de feu. L’angle endommagé a vu le bois se consumer lentement comme le laisse supposer la vue du madrier qui constituait la base de la tour. Ce geste inqualifiable n’a pas abattu les jeunes du comité qui se sont remis à l’œuvre  pour réparer cet acte de vandalisme. On n’en restera pas là, plainte ayant été déposée à la gendarmerie.

Les spectateurs eux, ne seront pas lésés, tout sera prêt pour les recevoir ce samedi soir aux environs de 23h.