Le dernier roman captivant de Christian Louis où l’on saura pourquoi un obscur marchand de bois de Saint Béat va avoir pour défenseur le plus célèbre avocat du parlement de Paris et quel rôle, jamais évoqué, a joué dans cette histoire la loge maçonnique de Saint Gaudens!

Christian Louis est un professeur agrégé, artiste et auteur de très nombreux ouvrages. Il demeure en Comminges.

Le 10 janvier 1781, Bertrand de Fondeville, seigneur de Marignac est assassiné sur la route de Saint Béat à Bagnères de Luchon. Son fils Pierre-Clair, futur maire de Tarbes est blessé. Qui a commis ce crime et pourquoi ? Comment se fait-il que l’accusé soit défendu par l’avocat parisien le plus célèbre de l’époque, ami de Voltaire, le prestigieux Elie de Beaumont ?

L’enquête sur cet homicide réel nous plonge dans la vie quotidienne des Pyrénéens d’avant la Révolution. Débardages de bois, révoltes des radeliers de la Garonne, émeutes de Saint Béat, troubles de Bagnères de Luchon lors des premiers aménagements des thermes, affrontements autour du chantier de la route de Saint Bertrand de Comminges, fabrication de charbon, commerce de tissus, contrebande, fastes de l’hôtel de Lassus, mystères de la loge maçonnique la Candeur de Saint Gauden, affaire Calas, ravage de l’épizootie et des nuées d’un volcan, action de d’Etigny et celle du Maréchal-duc de Richelieu : le roman nous fait voyager dans les vallées des Pyrénées, à Toulouse, à Tarbes, à Pau, à Versailles, à Barcelone.

Dans la première partie (1748-1768), la rivière de la discorde : Le marchand de bois Gérard Martin fait prospérer ses affaires mais il ne respecte ni les lois ni les coutumes locales. Il se heurte au seigneur de Marignac, Bertrand de Fondeville. Les fils du drame se tissent au fil de l’eau.

Un roman qui a du semble-t-il demander un énorme travail de recherches ?

Mon roman est basé sur des faits réels qui commencent en 1748 à Saint-Gaudens, rue du Carro, dans une loge maçonnique. Cette enquête nous plonge dans la vie quotidienne des Pyrénéens du 18ème siècle, celle des villages, des châteaux, des hôtels particuliers, celle des rixes et des querelles dramatiques.  6 années de recherches de terrain et d’archives ont été nécessaires pour construire ce récit qui part d’un fait divers bien réel.

Tous les ingrédients pour en faire un roman à succès ? Meurtre, loge maçonnique ne vont pas manquer d’émoustiller la curiosité des lecteurs. ?

Effectivement on saura pourquoi un obscur marchand de bois de Saint Béat va avoir pour défenseur le plus célèbre avocat du parlement de Paris et quel rôle, jamais évoqué, a joué dans cette histoire la loge maçonnique de Saint Gaudens.

Où peut-on se le procurer ?

Directement auprès de moi, il suffit de le demander.

On peut également se le procurer dans les librairies proches des lieux de l’histoire, en Comminges, dans les Pyrénées Centrales, dans la vallée de Luchon et de Saint-Béat.

On peut le commander sur le site: Thebookedition.com

On peut l’obtenir avec dédicace dans les prochains salons du livre:

– Lannemezan, les 11 et 12 mai;

– Pamiers, les 1 et 2 juin;

– Fleurance du Gers, le 29 juin;

– Mirepoix le 7 juillet;

– Saurat le 14 juillet;

– Massat, le 28 juillet;

– Saint-Gaudens, Montréjeau, Saint-Béat, Bagnères-de-Luchon le 21 septembre (Journée européenne du patrimoine)

– Bagnères-de-Bigorre, les 5 et 6 octobre;

– Saint-Lys les 23 et 24 novembre;

– Mongiscard le 19 janvier.

Un roman où réalité et fiction s’entrecroisent avec subtilité. Un très bon roman captivant à consommer sans modération.

Capture d’écran 2019-05-08 à 17.07.09