La marathonienne Marie-Lise Razat a offert dimanche son image et son talent aux Restos du Cœur, couleurs pour lesquelles elle s’est élancée sur le marathon de Paris.

« Le plus difficile, explique-t-elle, a été de collecter les 800 euros de dons, somme dépassée depuis. J’ai passé ces 15 derniers jours à faire connaitre cette course solidaire pour toucher un maximum de personnes, j’ai plusieurs fois pensé que je n y arriverai pas. Sans l’aide de mes amies fidèles supportrices, je n’aurai pas pu boucler la cagnotte requise.
Mes collègues du collège Leclerc m’ont soutenue dans cette action avec beaucoup de ferveur. C’est donc très fière et motivée que j’ai gagné dimanche la ligne de départ sur les Champs-Elysées, toujours étonnants sans incessante circulation. Il y a toujours autant de monde. Le début du parcours a un peu changé et nous a permis de passer près d’incontournables sites, le plaisir d’enchainer la place Vendôme, l’église de la Madeleine, l’Opéra…. Les premiers kilomètres ont défilé et je n’ai commencé à ressentir les premiers signes de fatigue que vers le 32ème km. La vue de la Fondation Vuitton m’a redonnée du courage. Il y avait énormément de supporters sur le parcours même dans les endroits les plus reculés. Avec la foule et la clameur, l’arrivée avenue Foch est toujours aussi impressionnante et franchir la ligne d’arrivée porteuse d’un projet solidaire, c’était encore plus émouvant. 80000 euros ont été récoltés pour les Restos du Cœur. Le bonus pour moi, c’est d’avoir pu profiter de ma famille venue m’encourager et de profiter du week-end à Paris pour voir ma fille, Ambre, disputer les championnats de France de gymnastique. »

BR