L’assemblée générale du comité des fêtes de Montréjeau se tenait ce jeudi 7 mars sous la présidence de Jean-Pierre Canut et en présence du premier adjoint à la mairie Philippe Brillaud.

Dans son rapport moral, le président indique la bonne santé des bals musette, mais avec une affluence moindre et une buvette en perte de vitesse. « Les lotos et les vide-greniers sont de bonnes sources de revenus pour le comité. » Les fêtes de Pâques sont déficitaires dans la mesure où tout y est gratuit, mais elles sont nécessaires. Pendant  ces fêtes, le comité offre aux enfants défavorisés de la commune des tours de manège.  La chasse aux œufs pour les enfants marche bien, tous comme les jeux en bois reconduits en 2019.

A plusieurs reprises, Jean-Pierre Canut, relayé par le premier adjoint, indique que le comité n’est pas là pour faire des bénéfices mais pour animer la ville. Les concerts à l’église, de grande qualité, ne font pas recette. Ils ne seront pas renouvelés cette année. Une manifestation qui doit perdurer : le marché à l’ancienne. « Mais c’est de plus en plus cher car il faut payer tout le monde, les attelages, notamment,  viennent de plus en plus loin. »

Elise Pouysegur présente un bilan financier positif. Les deux rapports, moral et financier sont approuvés à l’unanimité des personnes présentes.

Maryse Dumoulin dévoile ensuite les principales dates de 2019. Les floralies de mai verront de nouveaux étals de plants qui complèteront ceux de fleurs en mal d’exposants. Il y aura aussi de l’outillage de jardin. Pour la fête de la musique le 21 juin en partenariat avec la MJC, ce sera l’ADAC qui mettra l’ambiance avec son orchestre d’une cinquantaine de musiciens. Le 14 juillet se déroule cette année au lac en partenariat avec Gourdan. Les danseurs devraient être ravis : un plancher de danse devrait être installé, si la météo le permet.

La retraite aux flambeaux est remise au goût du jour. Le 29 juillet le marché à l’ancienne ressemblera à celui de 2018. En 2018, la pièce de théâtre jouée aux Variétés a eu un succès mérité. Une nouvelle pièce, « les nombrils », sera proposée en octobre. Pour clôturer l’année, le traditionnel marché de Noël. Bien évidemment, plusieurs dates de bals musette sont au programme.

Deux autres annonces, l’une faite par le président qui informe les présents que les Chanteurs du Mont Royal seront en concert dans la cour de l’Hôtel de Lassus  début août.

Philippe Brillaud indique quant à lui, que Folkolor revient cette année en centre-ville. Les représentations nocturnes se dérouleront toutes sous la halle de la place de Verdun. Autre lieu emblématique de la ville qui accueillera les groupes folkloriques venus du monde entier : la petite halle.

  Le bureau est reconduit dans sa totalité.