Le Sud Toulousain a de quoi séduire les plus gourmands. Les saveurs et la cuisine de cet immense territoire, entre la ville rose et les Pyrénées, sont à l’image de ses paysages, variés, typiques et authentiques. Véritable corne d’abondance en matière de produits locaux, il reflète le savoir-faire de femmes et d’hommes passionnés : chefs, viticulteurs, maraichers, éleveurs, artisans métiers de bouche… tous ont à cœur de préserver des traditions locales et ancestrales. Cette rubrique gastronomique vise à célébrer la pluralité des talents du Sud Toulousain. Au hasard de ces chroniques culinaires, nous dégusterons une entrecôte aux cèpes à Rieux Volvestre, un peteram à Luchon, un dessert en trompe l’œil à Martres Tolosane mais aussi du pain à l’ancienne, des volailles fermières, des yaourts et des fromages bio, des légumes oubliés, des vins de caractère… Mon carnet d’adresses gourmandes vous est ouvert.

Qui n’aime pas pousser la porte d’un bistrot ? En ville ou dans un village, les bistrots sont simples et chaleureux, ils ont ce côté réconfortant en grande partie dû à leur ambiance conviviale, et à leur cuisine généreuse qui fleure bon l’enfance. Et pour peu que le patron vous donne l’eau à la bouche en vous vantant son plat mijoté du jour, c’est le plaisir assuré ! A Montesquieu Volvestre, le Bistrot d’Armand fait partie de ces bonnes adresses que l’on aime partager. Pour célébrer la nouvelle année, toute l’équipe de Petite République s’est retrouvée chez Hervé Rouzies qui officie derrière les fourneaux, mais aussi au bar où trône un vieux comptoir de presque 100 ans. Ce jeune chef autodidacte a plusieurs cordes à son arc : barman, cuisinier et éleveur de porc. Le midi, il propose une formule à l’ardoise avec des produits travaillés maison, issus de producteurs locaux. Le soir et le week-end c’est plutôt axé sur une offre de tapas, type planches de charcuteries ou de fromages. Le jour de notre venue, nous nous sommes régalés avec au choix une saucisse de cochon au Bleu de Savoie et son écrasé de pommes de terre, une brandade de morue ou un camembert rôti aux oignons. De quoi satisfaire les papilles des épicuriens de Petite République…

Alors pourquoi ce nom le Bistrot d’Armand ? « Tout simplement, c’est le prénom de mon grand-père. Lorsque j’ai créé ce lieu en avril 2015, c’est la seule chose à laquelle je n’avais pas pensé… lui trouver un nom… et dans ma tête ce fût une évidence. Mon grand-père avait l’habitude d’aller au bar de son village et d’y inviter ses copains. C’était le moyen de lui rendre hommage ».  Enfant, le rêve d’Hervé était à la fois d’avoir une exploitation agricole comme son grand-père, mais aussi de cuisiner, une passion transmise par sa grand-mère aveyronnaise. D’où son choix de faire des études agricoles et tourisme pour ouvrir une ferme-auberge. N’étant pas très bon à l’école, il a pris des chemins de traverse. Ses expériences au Château de Palays, au restaurant l’Olivier à Montesquieu Volvestre, en boulangerie et dans un cabaret toulousain lui ont permis d’apprendre la cuisine sur le tas. Aujourd’hui il se fournit chez les producteurs à proximité immédiate de Montesquieu Volvestre. Il élève lui-même des porcs en plein air (porcs gascons, ou d’origine basque ou encore des mangalitza). Avec la viande il confectionne toutes ses salaisons (saucisson, coppa, jambon etc.) ainsi que la saucisse fraiche. Difficile de faire plus direct (en matière de circuit court!)

Dans le Bistrot d’Armand, les places sont chères. La petite salle de restaurant, meublée de tables en bois et marbre, se remplit vite à l’heure du déjeuner. Vous pourrez aussi y venir le matin découvrir une carte de boissons chaudes ainsi que le soir, tout particulièrement le week-end, puisque le lieu a aussi vocation de bar à vins et à bières. Ne partez pas sans avoir jeté un coup d’œil à la partie épicerie qui propose des spécialités locales et des produits insolites.

 

Bon à savoir :

Le Bistrot d’Armand – 30 rue Porte de Rieux – 31310 Montesquieu Volvestre – 06 66 98 16 01

Labélisé « Bistrot Gourmand » chez Tables & Auberges de France

 Fermé les soirs du lundi au mercredi (seulement sur réservation, hors période estivale) ; le dimanche (hors événement et période estivale)