La semaine dernière, la convention FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce) a été signée par l’Etat par le biais de madame le sous-Préfet, le représentant de la DIRRECTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi), le président de la chambre des métiers et de l’artisanat et le maire de Muret. Cette convention a pour finalité d’aider les commerces et les artisans muretains à se relancer.

Pour en arriver à cette signature, il fallait tout d’abord faire le constat de l’existant : Présence de 213 commerces actifs, des bâtiments avec des qualités architecturales et patrimoniales à valoriser, une circulation difficile dans le centre ancien, des trottoirs très étroits qui rendent difficile la déambulation piétonne, des espaces publics envahis par la voiture.

Il fallait aussi mener une réflexion sur comment repenser l’usage de la voiture dans le centre ancien, faire le recensement du nombre de locaux commerciaux / habitant avec un ratio de 114 contre 133 dans des villes moyennes équivalentes, une présence forte de commerces liés à des achats occasionnels (63%) et de services (28%), une offre de proximité (18%) et de destination (19%) faibles, un taux d’enseigne sous représenté (9% contre 15% dans des villes similaires), le manque d’une réelle locomotive, un centre-ville de passage qui capte des flux mais qui n’est pas un lieu de destination, un taux de vacance de 17% en 2016 mais qui tend à diminuer, des locaux vacants dans des rues peu visibles qui n’ont plus vocation à être commerçantes et enfin une configuration de certains locaux qui ne permet pas d’accueillir tous les types d’activités.

Ce constat a permis de définir un programme d’actions qui repose sur 4 axes et qui a été travaillé avec l’ensemble des partenaires présents (CCI/ CMA/ Muretain Agglo) :

– Moderniser les entreprises de proximité par la mise en œuvre de la charte des devantures et le dispositif de subventions pour accompagner les commerçants à réaliser des travaux de modernisation de leur local (115 000€ du FISAC + 30 000€ de la part de la Ville)

– Créer un centre-ville convivial par le soutien des commerçants pour la mise en place d’animations commerciales et la promotion commerciale et la mise en place d’actions innovantes (4500€)

– Améliorer le cadre urbain dans lequel s’exercent les activités : Requalification des espaces publics majeurs (en cours), achat de locaux d’activités pour diversifier l’offre commerciale et lutter contre la vacance (50 000€ de subvention FISAC), mise en place d’un parcours marchand

– Améliorer l’offre commerciale : Veille et prospection commerciale, mise en place du droit de préemption commerciale (activé depuis janvier 2019), intervention possible de l’EPARECA (Établissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux). Une visite est programmée pour le 27 mars.

Le maire de Muret a quand même tenu à regretter l’absence des commerçants lors de la signature de cette convention, leur association ancienne attendant beaucoup mais ne participant pas et la nouvelle étant en cours de création.

Il a d’autre part attiré l’attention sur ces nombreux commerçants et artisans qui vont prendre leur retraite dans les toutes prochaines années, sans espoir de reprise ou de succession.