Tous les bâtiments du lycée agricole étaient barricadés et fermés vendredi matin. Mais par qui ?

Aucun cours n’a pu avoir lieu. Peu d’élèves avaient fait le déplacement ce jour là. François Le Poëc, Enseignant en Génie Alimentaire et Biologie, nous confie :

«  Les élèves et surtout leurs parents nous soutiennent et ont signé un pétition pour demander plus de moyens. Un courrier à été envoyé à la FCPE aussi. Ils voient bien que lorsqu’une personne est absente soit administratif ou enseignant tout est déstructuré. Nous essayons de pallier ces absences mais nous somme déjà à flux tendu. Au final ce sont les élèves qui en pâtissent, nous ne le voulons pas. Veut-on fermer cet établissement pour concentrer les filières agricoles dans le secteur urbain? Nous n’avons aucun soutien de notre hiérarchie. Les seules réponses que nous avons c’est de leur fournir la liste des grévistes, pouvant apparaître comme un acte d’intimidation. Nous déplorons ce manque de dialogue, nous ne comptons pas en rester là. »

Ils ont d’ailleurs décidé de discerner leurs diplômes aux instances concernées.