Le processus de déploiement de la fibre optique continue de se dérouler. Haute-Garonne Numérique et son délégataire, Fibre 31, ont posé le premier Nœud de Raccordement Optique (NRO) à Seysses.

En effet, tous les acteurs techniques et financiers avaient fait le déplacement pour symboliser ce moment, notamment Annie Vieu, la présidente de Haute-Garonne numérique, madame le sous-préfet, Alain Pace, maire de Seysses et Ilham Djehaich, directrice générale d’Altitude Infrastructure Très Haut Débit.

Cette opération marquait le point de départ du déploiement de la fibre optique en Haute-Garonne. Au total, 51 Nœuds de Raccordement Optique seront implantés sur l’ensemble du territoire, afin de raccorder les futurs abonnés à la fibre optique, dès l’automne 2019.

Entre 2019 et 2022

Le Conseil départemental, via le syndicat mixte Haute-Garonne Numérique, mène une politique d’aménagement numérique ambitieuse, avec le soutien financier de l’Etat et de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, pour déployer un réseau de 278 000 prises de fibre optique jusqu’à l’abonné, dit FttH (Fiber to the Home) entre 2019 et 2022 sur 100 % du territoire d’intervention du syndicat mixte.
Cela représente un budget total de 533 millions d’euros dont 31 M€ d’investissements publics. La Haute-Garonne sera ainsi l’un des premiers départements français à proposer la couverture à 100 % du territoire en fibre optique. Haute-Garonne Numérique intervient sur la totalité du département à l’exception de la commune de Fontenilles et des communes situées en zone AMII : les communes de Toulouse Métropole, Muret, Plaisance-du-Touch et Ramonville-Saint-Agne.

« Le déploiement de la fibre optique annonce la fin de la fracture numérique en Haute-Garonne. Grâce à l’action de Haute-Garonne numérique et de son délégataire, Fibre 31, l’ensemble des Haut-Garonnais bénéficieront du très-haut débit dès 2022. Il s’agit d’un calendrier très ambitieux, qui permet de répondre dans les plus brefs délais aux attentes des habitants, du monde économique et des services publics sur tout le territoire » souligne Annie Vieu, présidente de Haute-Garonne numérique.