La librairie « L’attrape rêves » a tout changé. Elle a tout d’abord, en début de mois, déménagé.

Fini la ruelle au fond de la rue Pierre Fons. Vive la place Mercadieu, en plein cœur de la ville historique ! Maintenant, la boutique se montre, se découvre et Vanessa voit tous les jours de nouveaux clients pousser la porte. Et elle ne ménage pas ses efforts pour se faire connaître.

C’est ainsi qu’elle organise des animations, des moments de jeux de société et accueille des auteurs pour des séances de dédicace. C’était d’ailleurs le cas ce samedi matin avec Matthieu Biasotto, de Montesquieu-Volvestre, qui présentait son quatorzième ouvrage. Son style, comme il le définit lui-même, se veut parfois rude mais souvent existentiel. Réflexions sur notre société, sur la mainmise des technologies modernes, sur la manipulation médiatique, sur la place de l’individu dans notre quotidien ! Tellement de questionnements que nous serions en légitimité de (nous) poser.

Le programme de dédicaces à la librairie est le suivant : Le 1° décembre, Marjorie Motto dédicacera « Dans l’ombre d’Ana », un ouvrage sur l’anorexie des adolescentes et Roger Raynal sa romance sur le Japon. Le 8 décembre, Julia Rollin présentera ses romans érotiques, « La fugitive » et « Rouge désir », histoire de pimenter les fêtes. Le 15 décembre, Isabelle David Martinez vous fera découvrir ses romans pour adolescents et jeunes adultes et Marie-Laure Junier vous ensorcellera avec l’histoire d’Emily et des sorcières de Kinvar. Enfin, « last but not least », le muretain Alain Roumagnac vous fera découvrir le 22 son premier roman, un policier intitulé  « L’ombre des derniers cathares ».

On peut donc redire que la librairie « L’attrape rêves » a tout changé dans le paysage livresque et culturel de Muret.