Loïc Le Roux de Bretagne, le président de la Communauté de communes » Coeur et Côteaux du Comminges « accompagné de Magali Gasto Oustric et Jean-Bernard Castex, vice-présidents ont présenté à la presse les grandes lignes du projet de territoire, un projet ambitieux qui va tenter de coller au plus près des atouts que présente le Comminges.

Ce projet de territoire est la traduction de la volonté des élus d’engager une réflexion collective et prospective pour choisir le meilleur scénario possible de développement du territoire .La difficulté dans l’élaboration d’un projet de territoire est de s’extraire du quotidien et de voir ce qui pourra, demain, avoir des retombées pour le territoire et ses habitants.

Ce processus engagé a nécessité un grand nombre d’échanges, réunions , de consultations comme le précise Loïc de Bretagne ( 146 élus consultés avec un retour supérieur à 50 %). Pour Magali Gasto Oustric ce projet se devait d’être construit avec la collaboration des élus et pas laissé entre les mains des seuls techniciens.De cette étude , comme le précise le président, il ressort 4 défis majeurs .Tout d’abord, le développement économique qui est plus qu’une compétence obligatoire. Ensuite la ruralité, l’agriculture comme source de richesse locale et le tourisme vert et…culturel.Tout cela avec beaucoup de transversalité comme le soulignait Jean-Bernard Castex. Il y a déjà des actions en cours et il nous faut entraîner les élus vers ce projet de territoire avec une feuille de route bien définie »précise Magalie Gasto Oustric.

Il faut aussi développer l’accès au numérique indispensable pour maintenir les entreprises sur le territoire. 

Également, il  faudra  accompagner l’économie traditionnelle avec en particulier, la filière viande. N’oublions pas qu’il y a deux abattoirs sur le Comminges. Soutenir le commerce et l’artisanat font partie intégrante de ce projet de territoire et les commerçants ont été directement amenés à se prononcer et sollicités pour être eux aussi des porteurs de propositions. Les entreprises doivent être  accompagnées et encouragées à s’implanter sur le territoire. Des actions sont déjà menées avec l’acquisition d’un bâtiment sur la zone de Bordebasse, à St-Gaudens.

Ce projet d’hôtellerie d’entreprises ne date pas d’aujourd’hui, il en était  question en 2014. Déjà, une entreprise s’installera , profitant de ce système, avant fin 2018. Des sujets thématiques ( filière bois, fer, terre ) doivent rassembler des entreprises autour de ces métiers. La métallurgie, la ferronnerie sont des pistes de travail. Il conviendra de dédier des  zones à un type d’activités bien définies ( zone d’Ausson  pour l’agro-alimentaire par exemple, Boulogne/Péguilhan, L’Isle en Dodon…). Des entreprises de territoires extérieurs au Comminges sont sur les rangs…notamment une société spécialisée dans les cycles haut de gamme.

Autre point important, la ruralité en évolution qui demande à être accompagnée, savoir adapter les services au public et agir avec des actions qui favorisent le lien social. Mettre en place une politique de l’habitat, aller vers les nouvelles sources d’énergie , approfondir les services à mettre en place autour de la petite enfance, les défis d’aujourd’hui et de demain… pour accueillir les nouvelles populations.

L’agriculture , une autre source de richesse locale où il est d’abord nécessaire de préserver l’activité agricole. L’enjeu majeur dit Jean-Bernard Castex est de garder un maillage d’agriculteurs sur le territoire, pérenniser les exploitations existantes. Il faut travailler à encourager les circuits courts, la production locale et donner une image du territoire. Les commingeois savent faire!

Enfin, le tourisme vert et culturel, un autre défi! La valorisation du patrimoine et des sites , qualifier l’offre d’hébergement touristique sont des dynamiques à enclencher et à  développer avec les autres intercommunalités. Renforcer les réseaux des chemins de randonnée afin que le commingeois puisse être aussi un touriste sur son propre territoire.

 » Ce sont nos ressources propres qui fondent le développement de notre territoire » comme se plaît à le dire Jean-Bernard Castex. Un beau chantier, on est dans l’action maintenant .