Il la bichonne sa vigne, depuis des années, il l’a plantée avec son père, elle est donc chargée de souvenirs. Et oui chez les italiens la vigne était précieuse et ils la travaillaient avec soin et application.

C’est ce que Louis s’évertue à faire avec patience et amour du travail bien fait. Ces travaux de taille puis de liage de la vigne est une occasion de se retrouver avec son tonton et ça aussi c’est précieux. La vigne est aussi un lien entre les hommes, la convivialité, l’entraide, la fraternité et cela n’a pas de prix. La vendange est un moment essentiel, il ne s’agirait pas de détruire toute une année de labeur par une vendange trop hâtive ou abimée par les intempéries. Cette année le soleil est au rendez-vous.

Sa petite fille Manon vendange pour la première fois, et là le grand-père est au comble de la joie. Il n’en est pas peu fier. La relève est assurée, il lui transmet ses valeurs. Ses copains ne sont pas de reste, il faut bien ça pour partager les rires et les blagues. C’est un vrai moment de détente, le plaisir d’être ensemble et de poursuivre par le partage d’un bon repas. Alors le rendez-vous est pris pour l’an prochain car chez cette bande de copains c’est « tous pour un et un pour tous ».