Comité de l’eau du 9 juillet : un début d’irrigation tardif qui devrait pouvoir se poursuivre jusqu’en septembre.

En ce début d’été, le préfet de Haute-Garonne a réuni le 9 juillet 2018 le cinquième comité de l’eau de l’année, afin de faire le point sur la situation hydrologique et d’échanger sur les actions structurantes en cours pour optimiser à long terme la gestion de la ressource en eau.

L’hydrologie des cours d’eau reste excédentaire en ce début d’été et bénéficie tant de la fin de la fonte du manteau neigeux que de la recharge des nappes. De même, toutes les retenues utilisées pour le soutien d’étiage des cours d’eau et pour l’irrigation sont remplies, en ce début de période d’étiage.

Les fortes chaleurs de ces deux dernières semaines ont conduit à lancer les premières irrigations. Celles-ci sont plus tardives que les années précédentes car la situation hydrologique printanière a conduit à un étalement des semis des cultures, dès lors, le besoin en eau des plantes sera plus tardif et s’étendra jusqu’en septembre.

Il convient donc de rester vigilant compte tenu de l’étalement prévisible des besoins en eau d’irrigation cette année. Aussi, la poursuite d’une mobilisation forte de l’ensemble des acteurs et des usagers est attendue pour une utilisation économe de la ressource en eau.

Par ailleurs, ce comité était l’occasion de présenter les actions structurantes et réflexions en cours pour optimiser la gestion de l’utilisation de la ressource en eau :

  • lancement d’un projet de territoire sur la Garonne amont (de sa source à sa confluence avec l’Ariège), porté par le conseil départemental de Haute-Garonne, qui vise à définir un programme d’actions pour un retour à l’équilibre quantitatif dans le cadre d’une démarche partenariale ;
  • mise en place par VNF de différentes actions pour améliorer la maîtrise des prélèvements dans le canal du Midi et installation de dispositifs de mesure des débits pour optimiser sa gestion et réduire son prélèvement en Garonne ;
  • travaux en cours sur le canal de Saint-Martory par le Syndicat Mixte de l’Eau et de l’Assainissement de Haute-Garonne pour réduire son prélèvement dans la Garonne tout en garantissant un même niveau de service pour ses usagers ;
  • définition de consignes de gestion interannuelles de la retenue de la Ganguise par la compagnie d’aménagement du Bas-Rhône et du Languedoc et de celles sur le Girou par la compagnie d’aménagement des coteaux de Gascogne, pour garantir un stock suffisant l’année suivante en cas de remplissage hivernal déficitaire.

Afin de suivre régulièrement l’évolution de la situation, une prochaine réunion du comité de l’eau se tiendra le 2 août.

Le préfet appelle les Haut-Garonnais et les Haut-Garonnaises à une gestion économe et responsable des multiples usages de l’eau.