Le festival du conte vient de se terminer sur l’immense succès à Rieux Volvestre du conteur Olivier Ponsot. Place désormais aux Théâtrales du Volvestre qui vont lever  leur rideau du 4 au 6 août prochain. Déjà une 6° édition qui sera parrainée par la comédienne, auteure dramatique et metteuse en scène Pierrette Dupoyet. (lire ici)

Ce festival 2017 est placé sous le signe de la terre et l’humain. Comme chaque année, les organisateurs nous proposent des spectacles qui tentent de saluer avec joie l’insolence d’être, la liberté de la différence, celle de penser ailleurs, de fuir les horizons de papier, les équations résolues et les enseignements du consensuel.

Mais laissons la parole à Alexandra Bouissy, présidente du festival :

Nous sommes tous concernés par la protection de notre belle planète et par ces « drôles d’humains qui l’occupent ». Cette année, la notion d’avenir se conjugue avec le temps présent. Quoi de mieux que la culture pour prendre conscience du fait qui nous entoure ? Les artistes nous aident à avancer dans nos parcours de vie. Ce lien précieux entre l’artiste et le spectateur anime notre équipe impliquée toute l’année dans l’organisation du festival. Il y a dans cette programmation de la force, de l’équilibre, du courage et du bon sens. Nous vous proposons de nous élever tous ensemble. De grandir et divertir notre esprit de spectateur-citoyen. Développons une intelligence sensible, provoquons un questionnement, affûtons un regard critique sur le monde. Et comme dit Pierrette Dupoyet, marraine de notre festival : « Que la CULTURE soit le phare qui guide vers un Port de Paix notre monde actuellement à la dérive »

Dans une très impressionnante programmation, nos deux coups de cœur seront sans nul doute :

– la pièce en avant première (hors festival) Nu sous la terre ou la dernière lune de Frédéric Garcia Lorca de Christel Larrouy mise en scène par Jérôme Jalabert qui se jouera dans les magnifiques geôles de la Tourasse:

Le 19 août 1936, Federico Garcia Lorca aurait passé sa dernière nuit enfermé à la Colonia prés de Grenade, tristement célèbre pour avoir été l’antichambre de la mort pendant la guerre civile espagnole. Des circonstances précises de son exécution et de l’endroit où a été jetée sa dépouille, il reste encore des doutes. Dans « Nu sous terre » nous allons être témoins de la dernière nuit d’un condamné, de ses peurs et du voyage à travers ses souvenirs pour affronter le destin.Voilà la force du poète, parler tous les langages, ceux de la terre et du ciel, de la pourriture et du cosmos. Attention places limitées / 18 h 30 – Samedi & Dimanche dans les geoles de la Tourasse + 14 h 00 – Dimanche

ICULT FEDERICO GARCIA LORCA

FEDERICO GARCIA LORCA

Des semences et des hommes de Michèle Couty et Carmen Rhodain de Wasseige. (samedi 5 août 16 h conférence de Fabien Rodhain et 17 h la pièce) C’est le dialogue à distance, par lettres interposées, de deux femmes avec pour toile de fond la mainmise d’une entreprise semencière sur le coton indien, la vie des agriculteurs et la menace qu’elle fait peser sur le Vivant dans son ensemble. Pierre Rabhi qui soutient ce spectacle dit de lui : « Dans le contexte actuel, tous les talents sont invités à aider à prendre conscience de notre inconscience, pour se mettre au service d’une vision plus réaliste du monde. C’est à cette idée que Fabien Rodhain a dédié son texte et son spectacle. Ce dialogue de femmes, j’approuve ! Grand merci à l’auteure pour sa démarche créatrice et militante »

 

Capture d’écran 2017-07-23 à 14.35.22

Le programme au complet :  Les théâtrales 
Réservation : (cliquez ici)