Dans le cadre de l’apprentissage de la citoyenneté, les élèves des classes CM1 et CM2 de l’école élémentaire de Rieux Volvestre ont participé à un projet pédagogique qui leur a permis de mieux comprendre les rouages de la vie publique. Un conseil municipal des jeunes élu vient de procéder à la désignation de leur maire.

Durant toute l’année scolaire que ce soit en classe ou dans le cadre du péri-scolaire, les futurs citoyens de demain ont travaillé sur l’organisation de la vie publique et notamment communale. Ils ont pu apprendre et comprendre comment fonctionner un conseil municipal et toutes les subtilités d’une gestion communale.

A plusieurs reprises ils se sont rendus dans les locaux de la mairie de Rieux pour y rencontrer madame le Maire, mesdames et messieurs les adjoints ou conseillers mais également les différents agents en charge des dossiers.

Après avoir fait campagne et le nombre de candidats étant supérieur aux places à pourvoir, les élèves ont voté pour élire leurs conseillers municipaux. La mairie avait mis à leur disposition ses locaux avec urnes et isoloirs pour rajouter à la solennité du moment. Trois candidats ont donc été écartés. Le dur apprentissage du lendemain d’élections où il y a toujours des gagnants et des perdants. L’apprentissage de la vie où l’échec n’est qu’un moyen de rebondir plus haut et plus fort.

Une fois élu et d’une manière très symbolique, le conseil municipal des jeunes, fraichement élu, a été présenté à celui des adultes. Un moment fort sympathique et plein d’empathie. Les enfants ont pu assister à l’ensemble de la séance du conseil pour voir comment les choses se passaient dans la vraie vie.

C’est la semaine dernière que le conseil municipal des jeunes a élu son maire. Le verdict du suffrage universel a été sans appel. C’est Paolo Cassagrande qui devient le premier maire élu du conseil municipal des jeunes. Une responsabilité écrasante qu’il prend à cœur. Toutefois il s’est refusé à tout commentaire en ne recevant pas la presse ! Il est bien de garder de l’humilité. Sa première adjointe, parité oblige, est Maëla Guillaume. Il paraît que les parents sont aussi fiers que leur progéniture, peut être même plus !

Que ce soit au conseil départemental ou dans certaines communes, quelques élus, aidés par des enseignants et animateurs ont à cœur de ne pas baisser les bras en envisageant des lendemains qui chantent. Non il n’y a pas de fatalité, il suffit souvent de vouloir. La citoyenneté auquel il est indispensable d’y adjoindre la laïcité cela s’apprend, cela se comprend, cela se vit.

Nos sincères félicitations au nouveau maire et à l’ensemble de son conseil municipal. Un beau projet.