La communauté Emmaüs de Saint-Gaudens a pris du retard, suite de nombreux aléas sécuritaires de son nouvel espace de vente, 14, avenue de Boulogne, au cœur de Saint-Gaudens.

Après trois semaines de fermeture de son ancien lieu de vente, la communauté d’ Emmaüs s’est préparé à recevoir ses amis clients du Saint-Gaudinois dans l’ancien garage que tout le monde a connu et qui, au fil des quatre dernières années, étaient devenu une véritable friche industrielle.

 

Des travaux importants pour mieux accueillir le public

Le hall de vente a subi de profonds travaux de mise en sécurité électrique, sécurité incendie et mise aux normes pour recevoir le public. La partie centrale qui avait été incendiée, a été remaniée pour aménager ce qu’Emmaüs appelle la cour : un second choix de produits qui est habituellement en plein air : des bibelots, de la vaisselle, des matériaux de construction…

La dernière partie, celle de l’ancien atelier a été aménagée en hall de stockage, de tri et aussi d’ateliers de réparation d’appareils électroménagers, hifi, écrans plats, etc.

Une partie est réservée aux livraisons, une autre à la réception des dons. Sur une belle surface, sont stockés les meubles prêts à être vendus.

Des préparatifs qui vont bon train

Les bénévoles s’affairent avec les compagnons sur les surfaces de tri de livres, de vêtements, de linge de maison, de bibelots, de tableaux. Les compagnons exercent ainsi leur métier : celui du tri d’objets pour un réemploi, soit le vente directe, soit la réparation.

Les compagnons et les bénévoles travaillent sous la direction de deux responsables : Charles Imbert et Ervin Kodra, qui, tous les deux, ont été compagnons et ont acquis une belle expérience de patience et de pédagogie vis-à-vis de ceux qui sortent d’une période plus ou moins longue de vie de grande précarité.

Les compagnons d’Emmaüs arrivent, en effet, à la communauté, pour un temps plus ou long. Ils posent leur valise pour quelques semaines, le temps de reprendre pied. Pour plusieurs mois, le temps de se reconstruire. Pour plusieurs années, le temps d’être soi-même, échappant aux normes impossibles à suivre de la rentabilité des entreprises capitalistiques.

Ainsi, ces cassés de la vie, ceux qui n’ont pas eu la chance de trouver une place au sein de ce monde sans concession, peuvent à Emmaüs retrouver une reconnaissance par le travail, au sein d’une communauté. Eh oui ! Les Communauté Emmaüs sont devenues de véritables alternatives au sein de l’économie sociale et solidaire.

Dans ce nouveau bric-à-brac, vous pourrez trouver à très bas prix : meubles, vêtements, linge, hi-fi, bibelots, livres, jouets, bijoux, électroménager, matériaux divers, etc. autant d’acquisitions particulièrement intéressantes à faire, et même pourquoi pas dénicher la perle d’occas’ dans le rayon rétro.

Acheter, un acte citoyen humaniste.

Mais n’oubliez pas qu’en achetant à Emmaüs, vous permettez aux 25 compagnes et compagnons (8 de plus que l’année dernière) de notre communauté de retrouver la dignité d’un vrai travail. Ils trient ce que vous leur apportez, ils les recyclent, selon les normes écologiques, ou les réparent, et les revendent afin de promouvoir l’accueil et la solidarité.

Soyez donc nombreux et bienvenus ces samedi 18 et dimanche 19 février dès 9 h.

Contacts : Emmaüs Saint-Gaudens, 14, av. de Boulogne, 31800 Saint-Gaudens. Tél. : 05 61 94 92 67. Nouveaux horaires d’ouverture :

Mercredi : 9 h – 12 h et 14 h – 18 h. Jeudi : 9 h – 12 h. Samedi : 9 h – 12 h et 14 h – 18 h.