Récompenser les initiatives, les actions, les politiques et les promotions des activités sportives et physiques sur un territoire. Tel est l’objectif du nouveau label «Ville active et sportive» lancé par la FIFAS, l’ANDES et la direction des sports du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports.

Saint-Gaudens est donc candidate au label «Ville active et sportive». Déjà labellisée Ville ludique et sportive en 2013 par la FIFAS en reconnaissance de son investissement dans le secteur ludique et sportif, la municipalité entend bien renforcer cette image dynamique en obtenant ce nouveau label.  «Cela nous permettrait également d’accroître notre notoriété et attractivité sur le plan touristique. En tant que station de basse montagne, nous avons deux axes de développement : le tourisme sportif, c’est-à-dire les stages ou préparations physiques des équipes professionnelles grâce à nos équipements de qualité (complexes de foot et de rugby), mais aussi les touristes. Nous aurons d’ailleurs de nouveaux équipements en 2017 pour enrichir notre offre» explique Eric Heuillet, adjoint aux sports et aux associations.

Pour l’obtention de subventions à destination du sport.

La commune espère d’ailleurs que ce nouveau label l’aidera à obtenir des subventions pour financer deux gros chantiers. À savoir un nouvel espace aqualudique pour 2,3 M€ (rénovation de la piscine de type tournesol et remplacement des bassins extérieurs, avec la création d’un espace ludique doté de jacuzzi, tobogans d’eau…). Mais aussi  l’agrandissement du gymnase avec un doublement de la surface pour une meilleure répartition des créneaux utilisés par les associations en 2019.

En parallèle à ces investissements, la commune a lancé d’importants travaux de réfection et de construction pour développer l’offre sportive et ludique. Il s’agit de la création de deux nouvelles plaines de jeux (terrains de foot accessibles à tous) avec vestiaires et éclairage, réfection de la pelouse du terrain d’honneur de Sède. Sont aussi au programme : réfection de la piste d’athlétisme en tartan dans une nouvelle résine, et enfin, création d’un nouveau parcours en bordure du lac de Sède avec chemin de course et aire de musculation (steepers).

À noter également que grâce à un partenariat public-privé, un nouveau complexe multi sports doté d’une patinoire, d’un bowling, d’une piste de karting, de jeux pour enfants, d’un espace de remise en forme et d’un pôle restauration sera aménagé prochainement dans un ancien hypermarché.  Forte de ses 72 associations sportives et d’un agenda sportif bien rempli, la commune consacre actuellement 1,7 M€ au budget sportif (sur 22,8 M€ de budget global).

«Dans un contexte économique difficile, le secteur du sport constitue une véritable opportunité de développement pour la commune» assure Eric Heuillet.

Source : Terrains de sports, octobre 2016.