Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, s’était engagée dès son élection le 4 janvier dernier à faire de l’éducation et de la jeunesse l’une des premières priorités de son mandat. 6 mois après, la nouvelle Région est en marche et Carole Delga tient son engagement en dévoilant aujourd’hui le nom de la commune retenue pour accueillir le futur lycée du sud-ouest Toulousain.

« Ce lycée sera construit à Cazères et ouvrira ses portes à l’horizon 2020. Il s’agira d’un lycée polyvalent, avec de l’enseignement général, professionnel et technologique. D’une capacité d’accueil estimée entre 900 et 1000 élèves, l’établissement sera également doté d’un internat d’une centaine de places. Nous estimons sa construction à environ 36M€, financé à 100% par la Région », a annoncé Carole Delga.

« Ce choix résulte des études menées conjointement par les services de la Région et du Rectorat afin de répondre à la pression démographique dans le secteur du Sud Toulousain, très attractif et dynamique, et plus largement sur l’axe autoroutier entre Muret et Saint-Gaudens », a précisé la présidente de Région.

Les études de démographie lycéenne menées depuis 2011 dans ce secteur ont conduit à l’extension du lycée Jean-Pierre Vernant de Pins-Justaret, dont la livraison est prévue pour la rentrée 2016. Néanmoins, l’absence de lycée de proximité entre les communes de Muret et Saint-Gaudens, distantes de 73 km, astreint des centaines de lycéens du Volvestre à effectuer quotidiennement de très longs temps de transports scolaires.

La construction d’un nouveau lycée à Cazères permettra ainsi :

– une réduction du temps de transport de l’ordre de 15 à 30 minutes selon les communes concernées pour près de 300 lycéens,

– de diminuer les effectifs des établissements du Muretain,

– le développement des déplacements doux (piétons, vélos…), la proximité avec la gare, avec une implantation en cœur de ville.

Par ailleurs, le projet présenté par la Commune de Cazères présente l’avantage de la proximité du collège et d’équipements sportifs mutualisables. Une zone de stationnement de bus déjà existante à proximité immédiate du futur site d’implantation – pour lequel la commune s’est engagée à céder le foncier nécessaire – pourra également être mise à disposition.

La présidente de Région a pris un autre engagement fort en annonçant la construction de ce nouvel établissement : « Le lycée sera, et j’y tiens, un bâtiment à énergie positive.  Je souhaite que tous nos futurs lycées soient exemplaires en matière de consommation et de production énergétique, à l’instar du lycée Léon Blum, le 1er à énergie positive de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, qui ouvrira ses portes en septembre prochain à Villefranche-de-Lauragais ».

Réaction du maire de Cazères, Michel Oliva  :

« J’ai appris hier soir par une communication téléphonique de Carole Delga, la bonne nouvelle . Mon premier sentiment c’est d’abord une immense joie, pleine d’émotion, pour tout un conseil municipal et pour les citoyens de la ville de Cazères. Nous nous montrerons à la hauteur du choix de la présidente et des techniciens qui sont venus nous rencontrer et qui ont eu une totale confiance en notre projet proche du centre ville face au collège et à 400 mètres de la gare. Nos enfants et petits enfants pourront se rendre dans un lycée au plus près de chez eux. »

oliva

Réaction du maire de Carbonne, Bernard Bros :

« C’est d’abord un soulagement que la décision ait été enfin prise car cela durait depuis de nombreux mois. C’est ensuite une grande déception car nous pensions que notre ville avait le maximum d’atouts pour répondre aux exigences de la Région, des besoins des lycéens et de la jeunesse de notre territoire. On est déçu mais cela nous libère car nous avions bloqué tous nos investissements et ce depuis plusieurs années . Cela va nous permettre de réaliser d’autres projets axés en particulier sur le développement économique. Nous espérons qu’à ce titre la Région pourra nous accompagner dans son aide relevant de cette compétence et équilibrera ainsi l’aide de la Région entre le Volvestre et le Comminges. »

bros