Parce qu’elles interceptent les ruissellements de l’eau lors des fortes pluies, les haies participent à la réduction des coulées de boue et des inondations. C’est pourquoi le SMIVAL est engagé depuis 2009 dans un programme de plantation de haies dans la vallée de la Lèze : plus de 22 km de haies plantés en 8 ans, dont 11 km pendant cet hiver 2016.

Heureusement, beaucoup de propriétaires, d’exploitants agricoles, d’élus, reconnaissent l’importance des haies dans les zones inondables, en bordure de champs ou sur les versants pentus pour retenir et freiner l’eau. C’est ce que Jean-Jacques MARTINEZ, Président du SMIVAL, a voulu montrer aux élus de la vallée, aux partenaires techniques et aux financeurs du programme, à l’occasion d’une visite du chantier de plantation le 16 mars dernier. Une coulée de boue qui se déverse sur la voirie publique ? Une plantation en bordure de champs sur le haut du talus permet de retenir la boue et d’éviter une intervention coûteuse de nettoyage de chaussée et curage de fossé. Un fond de vallon qui se transforme en autoroute aquatique ? Une bande boisée et enherbée va limiter les érosions et freiner l’eau. Des habitations situées en contrebas d’une parcelle agricole pentue ? Comme au Fossat ou à Saint Sulpice, une haie peut réduire le risque d’inondation tout en améliorant le cadre de vie, avec des arbustes fleuris et des arbres fruitiers.

Le SMIVAL prépare déjà les projets de plantation de l’hiver prochain. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la technicienne Coline SOUCHET au 05 61 87 38 49 ou smival@wanadoo.fr.