Breaking news
  • Aucun élément n’a été trouveé

Montesquieu-Volvestre et environs

Le Pays sud toulousain pense le développement à l’échelle du territoire

Le PETR du Pays du Sud Toulousain a réuni le 26 juin à Carbonne les représentants des 3 communautés de communes composant le Pays, Cœur de Garonne, Lèze- Ariège et Volvestre, en présence de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Toulouse.

Rieux : 30ème anniversaire du jumelage avec Font Rubi.

C’est lors du week-end du 14 juillet que Rieux Volvestre fêtera le 30° anniversaire du jumelage avec Font Rubi. Une importante délégation de cette ville sera reçue par le comité des festivités rivoises, l’association Europe Volvestre et le comité de jumelage.

Montesquieu Volvestre : Incivilités, bagarre et voiture brulée. Une population excédée.

Une population excédée, une colère qui gronde, une recherche de boucs émissaires dont on voudrait, d’un seul coup de baguette magique, qu’ils résolvent les problèmes d’une certaine jeunesse en déshérence complète. C’est dans la nuit du 6 au 7 juin 2017 que des échauffourées ont eu lieu sous la halle de Montesquieu Volvestre. Invincibilités, bagarre et un début d’incendie sur une voiture fort heureusement maitrisé. Montesquieu qui pleure et qui n’aimerait pourtant que rire.

Réunion publique du collectif de la gare de Carbonne.

C’est ce jeudi 29 juin sur la place de la République que s’est tenue la première réunion publique du collectif de la gare de Carbonne. Ce groupe d’usagers, qui prône le maintien de l’activité de ce lieu, a souhaité faire part au public présent des informations sur le devenir de la gare qui dessert la capitale économique du Volvestre.

Carole Delga se fâche contre la SNCF.

Dans le cadre du renouvellement des conventions TER en une convention unique visant à assurer le service public ferroviaire régional de transport, la Région demande à la SNCF une plus grande transparence financière ainsi qu’une meilleure qualité de service.

La gare de Carbonne va-t-elle devenir une coquille vide ?

La colère des usagers de la gare de Carbonne gronde. Les quelques 500 utilisateurs (moyenne) qui montent dans le train chaque jour dans la capitale du Volvestre craignent que la SNCF sacrifie la qualité d’un service sur l’autel de la rentabilité et du profit, deux notions ineptes lorsqu’on parle service public.