Hôpital de Saint-Gaudens – service des urgences vers un début de solution ?

Le personnel soignant des urgences de Saint-Gaudens est en grève depuis le 14 juillet 2019. Le sous-effectif n’est pas pris en compte par l’Agence Régionale de Santé qui oppose des arguments comptables aux conditions de travail dégradées du personnel hospitalier.

Depuis le samedi 23 novembre 2019, le personnel craque. Devant la fatigue cumulée de nombreux arrêts de maladie réduisent les effectifs. La direction de l’Hôpital réorganise le service des urgences. L’accueil des patients n’est plus assuré. Le SMUR n’assure que les urgences vitales.

La sécurité médicale des Commingeois est en cause. La situation est inacceptable. La santé des Français n’est pas négociable.

Ce lundi 2 décembre la Direction du Centre Hospitalier Comminges Pyrénées fait des propositions aux représentants du personnel avec des mesures pérennes et des mesures transitoires.

Les mesures pérennes concernent la transformation de 4 postes d’aides soignants en 4 postes d’infirmières diplômées d’Etat (IDE), soit un poste à temps plein de 12h00 de jour du lundi au dimanche. D’autre part un brancardier serait positionné de nuit pour un emploi temps plein de 12h00 principalement au service des urgences. Ce poste de brancardier n’existerait qu’à compter de l’ouverture du site unique hospitalier de Saint-Plancard.

La mesure transitoire consiste à mettre en place un personnel IDE en 12h00 de nuit (mesure immédiate jusqu’au 01 mars 2020). Cet emploi serait financé par une demande d’avance sur le plan Hôpital 2020 et ne serait pérenne que si les crédits sont reconduits.

Les représentants du personnel consultent leur base et apporteront une réponse à l’occasion d’une réunion programmée le mardi 03 décembre 2019 à 17h00.

En attendant l’accueil et la prise en charge des urgences vitales figurent dans le communiqué de presse de la direction joint ici. HÔPITAL COM PRESSE 021219.