Editos

Le Zéro phyto. Est-ce bien raisonnable?

Depuis le 1er janvier 2017, l’oukase est tombé sur tous les prompteurs de France et de Navarre. Ce sera le zéro phyto pur et dur pour tous les établissements publics et les différentes collectivités qui n’auront plus le droit d’utiliser aucun produit phytosanitaire. Les désherbants et autres produits sont remisés définitivement sur les étagères.

Mais en même temps…

Force est de constater qu’il était arrivé de « je ne sais où » et que pas grand monde ne mettait un kopec sur sa personne. Cet homme au destin incroyable et au parcours extraordinaire est passé en 3 ans du statut d’anonyme à président de la République.

Les français ont donné un carton rouge à nos élites politiques… Trop c’est trop !

Très douillettement installés dans « l’entre soi », ils courbaient le dos pour laisser passer l’orage persuadés, comme à chaque fois, que l’opinion publique se calmerait, et que dorénavant… rien ne changerait. La situation honteusement confortable de nos élus nationaux, cumulards dans le nombre comme dans le temps, ne les incitaient pas au moindre changement. Pensez donc on va pas scier la branche sur laquelle on est assise !

Et maintenant ?

Ouf, ça y est, enfin! Une campagne interminable et atypique qui commençait à lasser les français. Chacun selon ses convictions peut maintenant tirer une leçon de ce premier tour des élections présidentielles.

De quelle France veut-on ?

Le débat télévisé de hier soir a permis de rentrer dans le vif sujet concernant la vision de la France des candidats. On était toutefois mal à l’aise d’en voir certains tenter de faire oublier par le fond des sujets traités, la problématique que pose leur candidature.

Les rôles inversés

Que cette campagne présidentielle est délétère ! Mais à qui la faute ? Les deux candidats mis en cause pour des faits graves, rappelons-le, François Fillon et Marine Le Pen n’ont de cesse de dire que c’est la faute des médias, du pouvoir en place, des juges ou que sais je encore… Bref tout ce qui n’est pas eux.