Lavelanet de Comminges

L’Orchestre de Chambre de Toulouse dans votre commune

Du 30 novembre 2018 au 30 mars 2019, l’Orchestre de Chambre de Toulouse, dans le cadre de la saison culturelle Itinérances organisée par le Conseil départemental, sillonnera la Haute-Garonne avec un concert de musique classique interactif.

Baro d’Evel en spectacle dans le Volvestre : A ne pas manquer !

Baro d’evel vous donne rendez-vous à la Cave Coopérative le samedi 23 septembre 2017 à partir de 19 heures pour une soirée festive avec une création in situ autour de l’équipe artistique, technique et animale de la compagnie. Réservation indispensable.

Lavelanet de Comminges : Du veau à la broche, de la pluie et de la bonne humeur.

Le veau tourné à la broche était vraiment très gustatif et cuit à point. Sa tendresse n’avait d’égal que la gentillesse des serveurs(euses) qui passèrent et repassèrent encore : la valse à mille temps du veau sous la mère ! Il s’est dit qu’il était sorti des abattoirs de Saint Gaudens et qu’il provenait d’une ferme située à côté de Montbrun bocage. On comprend mieux cet irremplaçable petit goût d’herbes aromatiques. Ducros n’a qu’à bien se tenir.

Festival du conte en Volvestre : Olivier Ponsot dans le triomphe des mots.

Pour les 11 ans d’existence du Festival du Conte du Volvestre, force est de reconnaître que la soirée du 20 juillet 2017 restera gravée dans les mémoires des festivaliers. Débarquant de son Isère lointaine, cet artiste aux mille talents a subjugué une salle qui eut peine à redescendre sur terre après le spectacle.

Volvestre : Le festival du conte revient pour sa 11ème édition.

Il y en a pour tous les gouts et tous les âges de 7 à 77 ans. Humour et émotions garantis. Vous qui ne connaissez pas les contes: Venez, vous êtes chez vous et vous ne le regretterez pas ! Prêtez leur vos oreilles, ils feront le reste !

Saint-Gaudens : Bastien et Martin, un rêve sur deux roues !

Bastien Soula ( St-Gaudens ) et Martin Naussac ( Le Fousseret ) partagent la même passion pour les sports mécaniques. Ces 2 jeunes hommes de 27 ans ont attrapé ce virus dès leur plus jeune âge. Aujourd’hui, piloter une moto ( 1 000 cm3 pour l’un et 600 cm3 pour l’autre ) sur un circuit , n’est plus un rêve mais bien une réalité qu’ils s’évertuent d’entretenir même si cette passion coûte cher !