Lors d’un reportage précédent, nous avons rencontré une «vétérinaire pratiquant l’ostéopathie ». Selon l’ordre national des vétérinaires, c’est l’appellation à utiliser et non pas, comme on pourrait le penser, «Vétérinaire ostéopathe ».

Quel a été votre parcours ?

Après des études à l’école de Maisons Alfort que j’ai terminées en 1995, j’ai présenté ma thèse avec succès en 2000. Après quelques années comme vétérinaire urgentiste, je me suis fixée à Le Fauga en 2013. Je me suis alors formée pendant 2 ans en ostéopathie et ai obtenu mon D.I.E. (Diplôme Inter Ecoles) d’ostéopathie vétérinaire en 2015.

Pouvez-vous exercer l’ostéopathie « très officiellement » ?

Oui, c’est une discipline reconnue. D’ailleurs, l’ordre national des vétérinaires précise bien dans sa charte que «Tous les vétérinaires peuvent pratiquer des actes d’ostéopathie sur les animaux. Certains vétérinaires ont fait le choix d’approfondir leurs compétences dans ce domaine en suivant l’enseignement et en étant titulaires du Diplôme d’ostéopathie vétérinaire. ». Car il faut savoir qu’existe aussi le métier d’ostéopathe animalier, qui peut ne pas être vétérinaire !

Quel est votre secteur d’action ?

J’ai basé cette compétence supplémentaire dans une démarche d’évolution personnelle et je traite principalement les chiens et les chats, bien que pratiquant aussi sur certains N.A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie) de petite taille comme lapins, hamsters ! Tout simplement par l’espace dont je dispose à mon cabinet. Mais je pourrais, de par ma formation, intervenir sur des animaux plus volumineux comme des vaches ou des chevaux. J’exerce toujours sur rendez-vous à mon cabinet, à domicile ou encore chez le vétérinaire qui suit habituellement l’animal. Pour ma part, je n’utilise pas du tout l’allopathie.

Comment définir l’ostéopathie ?

L’ostéopathie est une médecine manuelle dont le but est de préserver ou de restaurer sans douleur la mobilité de tous les éléments de l’organisme d’un animal et de libérer ses tensions. Le choix des manipulations dépend du type de lésion rencontrée, de l’animal et du thérapeute.

Sur quelles pathologies pouvez-vous intervenir ?

L’ostéopathie est une médecine curative et préventive complémentaire à la médecine vétérinaire dite classique. Ses principales indications sont les problèmes locomoteurs et/ou neurologiques, les maladies chroniques, les suites d’un choc physique ou émotionnel ou encore d’une chirurgie. L’ostéopathie peut intervenir à différentes étapes de la vie de l’animal : troubles de la croissance, difficultés à téter, difficultés liées au vieillissement. Elle trouve ses limites quand l’intégrité physiologique et/ou anatomique est dépassée (fracture, infection…). Dans ces cas-là, le vétérinaire traitant reste l’intervenant à prioriser.