Un répit accordé par les pluies alors que la situation commençait à se tendre en Haute-Garonne

Le 30 juillet 2019, a été réuni le cinquième comité de l’eau de l’année pour faire le point sur la situation hydrologique.

Situation hydrologique actuelle : un répit accordé par les pluies du week-end dernier alors que le tarissement des cours d’eau commençait à s’accélérer, y compris sur les grands cours d’eau du département

Avec le temps chaud et sec de la deuxième quinzaine de juillet et notamment l’épisode caniculaire de la semaine dernière, la baisse des débits des cours d’eau s’était nettement accélérée.

Les petits cours d’eau non réalimentés présentaient des débits assez faibles voire des assecs. Ont été constatés des franchissements de seuils de vigilance sur certains cours d’eau instrumentées. Les débits des cours d’eau réalimentés sont stabilisés grâce aux lâchers d’eau depuis les retenues et barrages qui présentent encore un niveau de remplissage satisfaisant à ce stade de l’étiage.

Concernant les grands cours d’eau, le soutien détiage de la Garonne enclenché par le SMEAG mi-juillet a dû être augmenté la semaine dernière afin de tenir les seuils de gestion en Garonne aval (à Lamagistère dans le département du Tarn-et- Garonne). En Garonne amont, la situation commençait à se tendre également, des mesures préventives volontaires ont été mises en place par certains gestionnaires pour réduire la consommation d’eau (réduction de la prise d’eau en Garonne pour l’alimentation du canal Saint Martory par le Syndicat mixte d’eau et d’assainissement de Haute-Garonne et des prélèvements agricoles, tours d’eau par les agriculteurs de l’Aussonnelle organisé par la chambre d’agriculture).

Toutefois, avec les pluies importantes du week-end dernier, les débits de tous les cours d’eau du département sont remontés largement au-dessus des seuils de gestion avant de revenir à des niveaux comparables à ceux de la semaine dernière.

Une situation hydrologique qui amène à maintenir les restrictions en place et la vigilance

Les premières mesures de restrictions prises le 05 juillet dernier, et renforcées le 18 juillet à 08h00 par la prise d’un nouvel arrêté préfectoral, sont maintenues à savoir :

– une interdiction totale de prélèvement sur le Tescou non réalimenté, en cohérence avec les décisions prises par le préfet du Tarn ;

– des interdictions totales de prélèvements sur les petits cours d’eau non instrumentés et non réalimentés. Pour rappel, il s’agit des cours d’eau suivants, concernant globalement une vingtaine d’irrigant : Aïse, Courbet, Cédat, Grasse, Jade, Marès, Mouillonne, ruisseau de Bonnefont, ruisseau de la Galage, ruisseau de Pégo, ruisseau de Rieu-Tort, ruisseau des Pierres, ruisseau de la Serre et Sahugle.

Au vu des prévisions météorologiques qui n’annoncent pas de précipitations significatives à court terme, la vigilance reste de mise et une attention particulière doit être portée sur la consommation en eau de chacun des usagers.