En cette fin du mois de juillet, nous avons interrogé quelques sites touristiques du département pour connaître les tendances de fréquentation des semaines passées et à venir. Selon une majorité de professionnels questionnés, les touristes semblent  moins nombreux, avec cependant août et septembre qui peuvent encore inverser ces chiffres.

« Les touristes fractionnent leurs vacances, confie Didier Cujives, Président de Haute-Garonne Tourisme. Ils préfèrent partir moins longtemps mais plusieurs fois dans l’année. À ce nouveau comportement s’ajoute l’effet dernière minute pour profiter de tarifs promotionnels ; en période de canicule annoncée, cet acte d’achat tardif peut se révéler compliqué. En effet, je constate que ces prévisions de fortes chaleurs ont incité les vacanciers à reporter leurs vacances ou à se réfugier en montagne et à la mer. Les Pyrénées tirent donc leur épingle du jeu par rapport aux autres secteurs géographiques du département ! ».

A Luchon, la saison a bien débuté grâce notamment à 2 événements majeurs (Tour de France et Luchon Anéto Trail), avec une légère baisse tout de même durant la dernière semaine de juillet.
En dehors de ce secteur, les Offices de Tourisme de Haute-Garonne affichent de façon globale une baisse significative par rapport à juillet 2018, comme en atteste un bureau au sud de Toulouse dont les chiffres ont chuté de -20%.
Dans un camping du Lauragais, même si juin a été meilleur qu’en 2018, on constate une baisse en juillet. Le long du Canal des 2 Mers, les touristes à vélo ont été moins nombreux en ce début d’été à l’inverse du printemps.
« Les touristes de l’hexagone ne se sont pas pressés au moment de la canicule et l’effet gilets jaunes semble avoir un impact négatif sur nos clientèles étrangères qui boudent la France » constatent plusieurs gestionnaires de sites touristiques.

A Saint-Bertrand-de-Comminges, aux Olivétains/Haute-Garonne Tourisme les chiffres restent stables malgré une fréquentation très irrégulière ; de très grosses journées (veille du Tour de France par exemple) alternent avec des épisodes plus calmes. On remarque une hausse de plus de 10% de la clientèle étrangère avec un public espagnol largement dominant qui peut s’expliquer par l’exposition « Hommage à l’exil et au combat républicain espagnols » actuellement proposée sur ce site par le Conseil départemental de la Haute-Garonne.

Au nord de Toulouse, le château de Laréole s’en sort plutôt bien, avec une augmentation de +10% du nombre de visiteurs en semaine et un chiffre d’affaires en progression au salon de thé et à la boutique de l’accueil. Idem à Port-Lauragais où la boutique de la Maison de la Haute-Garonne enregistre une hausse de +7% de son chiffre d’affaires sur juillet.

Cette année, la centrale de réservation de Haute-Garonne Tourisme constate que les touristes habituellement en recherche de bons plans de dernières minutes à tarifs préférentiels ont été freinés par la canicule. Ce phénomène a heureusement été contrebalancé par les réservations de déplacements professionnels qui ont progressé cette année en juillet (20% de réservation pro réalisée en juillet 2019 contre 14% en juillet 2018) « Nos clients pro ne sont pas encore en vacances » constate Didier Cujives.

Il est encore trop tôt pour se prononcer sur le festival départemental 31 Notes d’Été puisque nous ne sommes seulement qu’à mi-chemin de cette édition 2019, mais les visites touristiques proposées en amont de chaque spectacle semblent attirer autant de participants qu’en 2018. On notera que pour cette édition, de nombreux nouveaux arrivants sont devenus fidèles au fil des dates.