Massabrac, joli village situé dans les coteaux du Volvestre est un village tranquille tel que nous en connaissons dans notre monde rural, monde dont les codes sont totalement ignorés de nos élites parisiennes par ailleurs.

Ici, comme souvent dans nos contrées, une fois par an, il y a la fête au village. L’occasion de se rencontrer et de partager. Ce jour là à Massabrac, qui compte une centaine d’habitants, on multiplie la population par 3 pour festoyer dans un banquet où la joie de vivre règne en maitre.

Pour renouer avec la tradition, cette année, le comité des fêtes avait proposé une soupe de poisson et une sardinade. Tous les membres du comité des fêtes avaient revêtu la tenue marinière de circonstance et les tables voyaient en leur centre, une décoration adéquate où les petits poissons nageaient dans un mer turquoise. Du plus bel effet.

Faut dire que Celine Gay, présidente du comité des fêtes ( fille de Jean Louis Gay maire de la commune et père comblé) ne ménage pas ses efforts. Avec son équipe dont on ne peut citer tous les noms, ils se dépensent sans compter. Chose originale, hormis les autochtones fidèles à la cause, Céline a recruté des serveuses très particulières. En effet quelques hôtesses de l’air, collègue de travail de notre charmante présidente, sont venus renforcer l’équipe. Inutile de vous dire que le professionnalisme et le sourire de ces charmantes dames ont conquis tous les convives. Il ne manquait que les chariots et les tobbogans glisseur en cas de chute ! Décidément à Massabrac, rien n’est comme ailleurs !

La soirée se terminait par un joli feu d’artifice. Bravo à toute cette équipe qui fait vraiment un travail remarquable. Nul doute qu’ils seront tous là l’année prochaine. Une mention particulière à Gisèle Gay pour la qualité de sa soupe de poisson. Quand je vous disais que cette soirée était Gay !