Communiqué de la FCPE  :

Suite à l’agression d’une enseignante de l’école maternelle de Luchon, par un parent d’élève, la FCPE condamne fermement toute forme de violence à l’égard des enseignants. Il appartient aux parents de dialoguer, une attitude agressive au sein d’une école étant inacceptable. Nous apportons notre soutien à l’enseignante concernée, ainsi qu’à tout le corps enseignant mobilisé.

Témoignage.

Une maman nous dit qu’en effet les propos et le comportement de la maman étaient disproportionnés, au fait que sa fille est rentrée avec un coup de soleil de la promenade collective. « En tant que mères accompagnatrices, dans le sac de la petite nous n’avons pas trouvé de tube de crème solaire et seulement 2 toutes petites bouteilles d’eau, devant cette insuffisance nous avons avec une autre maman donné de l’eau à la petite et avons utilisé notre  crème solaire pour la protéger. »

Mobilisation de tout le corps enseignant, des parents.

Il y avait du monde à la maternelle de Luchon « Les Eterlous » ce mercredi midi. Mathilde la directrice, quelque peu choquée, loin d’imaginer que dans cette ville paisible où tout le monde se connait, puissent se produire de tels éclats. « Bien sûr je suis meurtrie dans mes idéaux, mais ça va passer, d’autant quand je vois le nombre de collègues et de parents qui sont venus nous soutenir. »

Une maternelle très dynamique, qui regroupe 70 enfants avec 4 enseignants et 3 agents de Mairie. Nous faisons 10 sorties dans l’année et 2 spectacles, dont un ancré dans la culture Occitane et bien sûr la fête de fin d’année.

La commune a développé le périscolaire avec des intervenants extérieurs, où les enfants peuvent pratiquer la relaxation, le gascon, internet, la lecture, le sport, la musique…

Monsieur Gilbert PORTES adjoint au Maire de Luchon : « Le mal est ailleurs ! Les enseignants ne peuvent pas tout faire. Avant, nos parents nous apprenaient le respect, la politesse, à l’école nous apprenions les règles de civisme. » « Aujourd’hui les parents semblent perdus, la vie semble plus compliquée, une perte de repères s’opère. Pourtant les établissements de notre ville sont dans l’excellence, de par les enseignants, leurs adjoints, les agents communaux. Il n’est qu’à voir l’implication de chacun dans les nombreuses sorties encadrées qui sont réalisées tout au long de l’année.

Ce qui vient de se passer est inacceptable !! Dans un tel environnement où nous sommes des privilégiés. »