Le Conseil départemental de Haute-Garonne propose à ses habitants une vaste réflexion, « Imaginer la vie en 2050 ». C’est ainsi que, le 19 juin, la ville de Muret a accueilli une des 7 étapes de « Haute-Garonne demain, faire société ensemble ».

Pour Emilienne Poumirol, présidente de la 6° commission chargée de la territorialité et des transports, c’est un outil de concertation et de réflexion commune qui permettra d’anticiper les problématiques sociétales. Elle était accompagnée des deux conseillers départementaux du canton, Elisabeth Séré et Antoine Bonilla. Quant au maire de Muret, il a exprimé le constat que la démocratie participative était nécessaire, la fin des dossiers traités en vase clos au niveau des communes devait entraîner une démarche de synergie et de co-construction.

Lors de cet atelier, ouvert à tou-te-s, les participants ont pu débattre autour de cinq thématiques :
– Demain, vivre à la campagne, à la ville, à la montagne.
– Demain, à quoi ressembleront nos journées en Haute-Garonne ?
– Demain, comment réussir ensemble la transition écologique ?
– Demain, quels biens (communs) protéger ?
– Demain, quelle invention permettra de faire société ensemble ?

C’est donc répartis en petits groupes que les participants ont tout d’abord donné leur vision du futur. Tous les thèmes ont été abordés : La réduction des transports par le biais du télétravail et du développement des tiers-lieux, réflexion sur les flux migratoires vers les grandes métropoles au détriment des milieux ruraux, gestion des productions alimentaires, pour ne citer que les principaux.

La deuxième partie de la soirée permit de se regrouper par thèmes pour proposer ses solutions et imaginer les outils de demain.

La dernière réunion se tiendra à Ayguesvives le 3 juillet à la salle des fêtes de l’orangerie. Un deuxième temps de concertation est prévu à l’automne et la restitution finale aura lieu en janvier 2020.

Petit scoop : Monsieur le maire a annoncé, dans le cadre de la démocratie participative, qu’une enquête publique sur le référendum de privatisation d’Aéroport de Paris allait être ouverte prochainement.