Dès qu’elle arrive dans le gymnase où elle a débuté, les petites joueuses en herbe entraînées par Jean-Marie Lafont accourent et lui sautent au cou. C’est la grande sœur.

Partie en juillet 2017 aux Etats-Unis pour pratiquer son sport favori et poursuivre ses études, Awa Trasi dont la famille vit à Montréjeau, entame le 11 juin au Temple sur Lot en Lot et Garonne, un stage sélectif  de dix jours pour son entrée en équipe de France des moins de 20 ans.

« Ce sera mon second stage après celui effectué en mai à l’INSEP à Paris.  Au Temple sur Lot, nous serons vingt filles. Et il n’en faudra que douze. Donc il y aura de la concurrence », confie Awa. « Ces stages sont très durs, tant physiquement que mentalement. A la sortie du stage, nous effectuerons un tour de France pour des rencontres amicales. Et début août, débutera en République Tchèque le championnat d’Europe de basket des U20. De toute façon, le n’ai rien à perdre, mais tout à gagner. Et mon expérience de joueuse aux Etats-Unis me sert énormément. »

Ses études se passent bien, « encore une classe de maths à terminer avant d’intégrer la prestigieuse LSU, Louisiana State University à Bâton Rouge en Louisiane. »