Sélection en Instituts de Formations en Soins Infirmiers

Carole Delga : « Ce que je défends c’est le respect des engagements »

 

Alors que plus d’une centaine d’étudiant.es d’Occitanie issus des classes préparatoires en soins infirmiers se retrouvent aujourd’hui non retenus ou placés en liste d’attente pour intégrer un institut de formation, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, alerte dans un courrier la Ministre de l’Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal. Elle lui demande notamment de réétudier les dossiers de candidature de ces étudiant.es.

 

Dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle plateforme d’admission dans l’enseignement supérieur Parcoursup, le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, avait annoncé le 4 juillet dernier la suppression du concours d’entrée aux IFSI (épreuves écrites et orales) au profit d’une admission réalisée via Parcoursup et donc sur étude de dossiers.

 

Or comme le précise Carole Delga dans son courrier, « Alors qu’il a été annoncé que dans le nouveau processus de sélection Parcoursup, l’analyse des dossiers prendrait positivement en compte l’année de « préparation IFSI », maintenue en 2018-2019, aujourd’hui de nombreux jeunes ayant suivi ces formations ne sont pas retenus ni même placés en liste d’attente ».

 

Et de pointer que le logiciel national « n’aurait pas intégré » ce paramètre. « Par conséquent, bien que localement au sein des commissions d’examen des vœux par académie, ce critère ait bien été repéré, sa valorisation semble largement insuffisante ».

 

C’est pour réparer ce qui semble être une injustice pour plus d’une centaine d’étudiant.es que Carole Delga a sollicité auprès de la Ministre « un examen attentif de ces situations particulières qui méritent un traitement adapté et humain, face à des jeunes ayant pu au cours de leur année de préparation confirmer leur vocation pour un métier parfois difficile mais passionnant et essentiel dans la vie de nos concitoyens et de nos territoires ».

20190606CourrierministreESRI