L’association muretaine ACHILLE abordera la question des régimes dérogatoires sur le territoire de la République Française à l’occasion de sa deuxième conférence-débat de l’année.

Cet événement sera tenu le 06 juin à 19h30, salle Nelson Paillou, 100 Avenue Bernard IV à Muret (31600).

Jean-Philippe FONS, Politologue et Professeur Agrégé de l’Université, sera l’invité de cette soirée. Il détaillera la situation dans les régions et départements d’outre-mer où la loi de séparation des églises et de l’Etat de 1905 ne s’applique pas.

Cette situation permet respectivement de dispenser un enseignement religieux dans les écoles publiques ainsi que le versement des pensions aux ministres de certains cultes par l’Etat ou les collectivités territoriales. Cependant, après la décision relative au statut des cultes alsacien-mosellan de 2013, le Conseil Constitutionnel a estimé en juin 2017 que la rémunération du clergé de Guyane était conforme à la Constitution. En Alsace-Moselle, le droit des cultes est encore largement issu du concordat (1802). Et en Guyane, le texte en vigueur demeure l’ordonnance royale de Charles X (1828).

Présentation de l’intervenant :

Haut fonctionnaire, Jean-Philippe FONS est Professeur agrégé de l’université et titulaire d’un Doctorat en civilisation britannique contemporaine. Ancien Maître de Conférences des Universités, il est titulaire de l’Habilitation à Diriger des Recherches. Il a exercé à l’Université Européenne de Bretagne, à Sciences Po Rennes, à l’Ecole Normale Supérieure (rue d’Ulm) ainsi qu’à l’Université des Antilles et de la Guyane – ESPE de Guyane.

Politologue spécialiste de la vie politique britannique, du système de formation, des politiques d’emploi et du marché du travail, il est l’auteur de plusieurs articles et ouvrages sur la vie politique britannique. Mais aussi sur le service public en France et en Angleterre, sur les transformations du marché du travail britannique depuis la fin de la seconde guerre mondiale et sur la flexibilité de l’emploi.

Ses recherches portent, depuis plusieurs années, sur la méthodologie et les difficultés de la comparaison internationale en sciences sociales et en civilisation contemporaine. Jean-Philippe Fons est membre de comités éditoriaux de plusieurs revues scientifiques en France et au Québec.

Un vin d’honneur sera offert à l’issue de la conférence. Rendez-vous donc le 06 juin à 19h30, salle Nelson Paillou, 100 Avenue Bernard IV à Muret.