Joie et émotion mêlées salle du conseil vendredi 10 mai. Amis et collègues de travail étaient présents pour fêter le départ en retraite de Francis Lasbats, secrétaire général, après vingt-huit ans de bons et loyaux services.

« 10 mai 1981, une date qui a marqué l’histoire, 10 mai 2019, une date qui marque l’histoire de Francis », lançait Patrice Rival, conseiller départemental.

 Avant cela, Patrick Saulneron retraçait avec humour la carrière de Francis.

« Cher Francis, c’est le moment où ta première vie s’achève… /… Ton intelligence a toujours raisonné tes actes. C’est d’ailleurs dans cette phrase que se résume ta carrière professionnelle.»

 Le récipiendaire, après un diplôme de comptabilité, démarrait sa carrière dans une bonneterie à Montréjeau, pour la poursuivre chez Elf Aquitaine à Boussens.

 « …/… Là où on t’avait fait la proposition assez iconoclaste de partir exercer ton talent au Congo. C’est peut-être là que tout s’est joué, que ta vie a basculé dans le raisonnable, plutôt que du côté de la pirogue de la bande dessinée de Tintin et l’oreille cassée. Loin de partager le côté globe-trotter du célèbre reporter, tu as opté pour la sagesse en restant sur la terre de tes ancêtres, proche des montagnes qui t’ont vu naître…/…

La vie est chemin parsemé de rencontres diverses et variées, tu en as fait une qui a bouleversé ta vie professionnelle, celle qui t’a fait croiser la route de l’ancien maire de la commune, monsieur André Arnaud.

De cet homme qui est une grande figure du Comminges, tu nous as souvent fait remarquer qu’il était ton mentor, ton père administratif.

Tu as démontré tout au long de ta carrière une fiabilité sans borne, une loyauté dont beaucoup pourraient prendre exemple. »

Francis prenait ensuite la parole et retraçait lui-même sa carrière, remerciant une fois de plus André Arnaud, ancien maire aujourd’hui décédé, dont l’épouse était présente. Beaucoup d’émotion dans sa voix, mais également de l’humour dans ses paroles, comme à propos de l’informatique qui visiblement lui faisait des misères.

Symboliquement, il remet la clé de son bureau à celle qui va lui succéder, à savoir Ingrid Laisné, présente depuis le 1er mars dernier pour une transition en douceur.

Après la remise des différents cadeaux et de fleurs pour Pierrette son épouse, tous ont trinqué au départ de Francis, à sa nouvelle vie faite de parties de pétanque ou de pêche.

Bonne retraite Francis de la part de la Petite République !