Elles pouvaient craindre leur premier adversaire…. Promues cette année en Nationale 1, groupe B, les Saint-Gaudinoises étaient invitées, dimanche, à jouer leur première partie de championnat chez la tête de série de la poule, à Montfermeil. Les Franciliennes du Montfermeil Tennis 93 étaient en théorie plus fortes, mieux classées, reléguées cette année de nationale 1 A.

Sur des courts en terre battue et malgré la fraîcheur matinale en Seine Saint-Denis dimanche, sous la houlette de leur président Michel Burnet, les Saint-Gaudinoises n’ont pas tremblé. Pire, elle n’ont fait aucun quartier, terrassant en six matchs leurs adversaires sans jamais concéder le moindre set ! En parties individuelles, respectivement, Sarah Grey, Eva Rutarova, Ariadna Marty et Philippine Picard ont remporté leurs simples en deux sets puis, associées deux à deux, Sarah avec Eva et Ariadna avec Philippine, elles ont réitéré l’exploit en doubles.

« Fallait voir jouer Eva, exulte le président. Elle était injouable ! Des services à 200km/h sur une terre battue qui n’est pas sa surface préférée… Je suis dans l’ensemble terriblement surpris, je ne m’attendais pas à un tel résultat : 6 à 0. En venant à Montfermeil, j’espérais juste un match nul, nous n’avions pas, à priori, promu à ce niveau de jeu, d’ambitions démesurées… »

Dimanche, les Saint-Gaudinoises seront appelées à confirmer. Elles accueilleront sur leurs courts le Tennis club de Marignane.