Comité de l’eau du 6 mai : une situation laissant présager une situation de sécheresse précoce.

Le préfet de la Haute-Garonne a réuni le 6 mai 2019 le deuxième comité de l’eau de l’année pour faire le point sur la situation hydrologique avant la période d’étiage, en présence du panel citoyen qui participe au projet de territoire « Garon’Amont » mené Conseil départemental de la Haute-Garonne.

Situation hydrologique actuelle :

Des faibles débits dans les cours d’eau et une fonte précoce de la neige nécessitant une vigilance accrue.

Entre novembre 2018 et mars 2019, correspondant à la période de recharge des nappes souterraines, le déficit pluviométrique par rapport à la normale est d’environ 20 %. En effet, en particulier, le mois de mars est le deuxième mois le plus sec depuis 1961.

Malgré un mois d’avril avec une pluviométrie proche de la normale, les débits des cours d’eau sont faibles pour la saison. De plus, le niveau d’enneigement est proche du minimal historique.

Du fait que la neige a déjà fondu précocement et que le niveau des eaux souterraines est déjà en baisse, la vigilance doit être de mise car, cette situation laisse présager une situation de sécheresse précoce. Cependant, il est à noter que le remplissage des barrages structurant est important (plus de 80 %).

Il convient donc de suivre la situation météorologique et hydrologique avec attention dans les prochaines semaines.

Pour se préparer au mieux à l’étiage à venir, ce comité de l’eau a aussi été l’occasion de présenter les actualisations nécessaires à l’arrêté cadre sécheresse départemental qui regroupe toutes les mesures applicables en cas de sécheresse sur le département. Une consultation du public sur cette actualisation sera organisée à partir de mi-mai sur le site internet des services de l’État en Haute-Garonne.

En raison du contexte difficile qui semble s’annoncer, l’État se réjouit de voir l’engagement du Conseil départemental de la Haute-Garonne sur le projet de territoire de Garon’Amont qui permettra, à terme, de définir de nouvelles options en matière de gestion quantitative et qualitative de l’eau en Haute-Garonne.