Réunis à Chaum, les anciens combattants de la FNACA ont commémoré le cesser le feu des combats en Algérie. Après l’office religieux, précédés par 16 portes drapeaux, le cortège a rejoint le monument aux morts.

José Castell, maire de Chaum, a lu la lettre émise par la secrétaire d’Etat aux anciens combattants. Monsieur Sié, président du comité de Saint-Béat a lu la lettre du président national de la FNACA, mentionnant la dureté des combats des appelés. Il y souligne aussi que les cercueils plombés des soldats étaient rendus sans la mention «Mort pour la France ».

Il s’en est suivi le dépôt de gerbes et l’appel aux morts de Chaum et des 43 commingeois, inscrits sur le mémorial de l’ère de repos de Fronsac. Accompagné par un profond recueillement, l’hymne national a été écouté.

Etait présents Joël Aviragnet, député du Comminges, Patrice Rival, conseiller Départemental, des autorités de gendarmerie, de l’unité de secours et d’incendie de Marignac-Saint-Béat. Le pot de l’amitié offert par la municipalité a clôturé le cérémonial.