Une conférence sur l’accompagnement des SDF à Toulouse s’est tenue à Muret dernièrement. Organisée par l’association ACHILLE, elle a permis au public d’apprendre dans un premier temps le sort réservé aux SDF qui meurent dans la rue.

Pour dresser ce constat, ACHILLE avait invité Yves Cévènes, le créateur du collectif « Goutte de Vies » avant de devenir depuis 4 ans chef de service socio-éducatif sur des centres d’hébergement et de réinsertion sociale. Les buts de « Goutte de Vies » sont de protéger la vie des gens à la rue et d’accompagner leur mort. Prendre soin de la vie est un des deux axes d’actions de « Goutte de vie ». Cet axe s’est développé autour de la démarche palliative menée au sein de l’unité de Soins Palliatifs de l’Hôpital Joseph Ducuing de Toulouse.

Il s’est donné pour objectif de faire accéder à la démarche palliative les personnes de la rue, à pronostic de vie réservé, dans le respect de leur choix et de leur dignité, en sensibilisant l’ensemble des acteurs médicaux et sociaux concernés, à la prise en compte de leur singularité. Les objectifs du second axe d’action de « Goutte de vies » sont de développer des procédures d’alerte des décès, de rechercher la famille et les proches et également de les accompagner l’autour du décès, d’organiser des cérémonies lors des funérailles et d’assurer l’entretien des tombes « de pleine terre » au cimetière de Cornebarrieu.

Le deuxième temps de cette soirée fut le témoignage de Pierre Cabanes. Cet ancien infirmier hospitalier a rejoint en 2001 l’équipe mobile sociale et de santé pour faire du travail de rue auprès des personnes sans domicile fixe. A partir de 2011, il s’investit pour la Maison Goudouli, lieu de vie expérimental pour les personnes en grande précarité qui leur propose un accueil bienveillant, inconditionnel et adapté. Il nous a livré un témoignage humain et fort sur le quotidien des habitants de cette Maison. Puis le micro a circulé dans le public pour se faire préciser des détails sur leurs actions. Cela a permis d’apprendre, entre autre, qu’il faudrait créer, sur Toulouse, environ 5000 lits pour héberger correctement tout le monde !

Pour information, ACHILLE organisera le 6 juin une conférence présentée par Jean-Philippe FONS, politologue et Haut Fonctionnaire qui abordera les régimes dérogatoires d’Alsace/Moselle et de Guyane. Elle produira aussi un spectacle à destination du jeune public intitulé « Fraternité, qu’est-ce que c’est ? » proposé par la compagnie Quatrième Acte de Vincent DUFOUR. Une représentation est programmée le 19 juin à Miremont pour les centres de loisirs de la Communauté de Commune du Bassin Auterivain.

Pour rappel:

Conférence à Muret : Accompagner la mort, prendre soin de la vie