Basket féminin benjamin, Quarts de finale du championnat d’Occitanie, match-aller.

Saint-Gaudens SGBC: 58 – Grand Ouest Toulousain: 77. (évolution de score : 1er quart : 15-28, mi-temps : 38-47, 3ème quart : 49-64

Les tribunes sont combles, toutes aux couleurs bleue et blanche du SGBC. Une telle rencontre est synonyme de fête et beaucoup de supporters, camarades du club, parents, sont venus faire la fête, se maquiller, crier, siffler, souffler dans des trompettes ou battre sur une grosse caisse plus d’une heure durant. Elles se sont levées unanimement, applaudissant à tout rompre la prestation des Saint-Gaudinoises. Certes, les protégées de Julien Jazié ont perdu, « perdu contre plus fort… Je suis fier d’elles, lâchera avec émotion l’entraîneur, pour leur combattivité, pour leur état d’esprit ». Les filles ont tout donné, avec discipline, courage et opiniâtreté. A l’image de leur meneuse, Emmy da Silva, toujours tournée dans le bon sens, débordante de vitesse, d’espièglerie et d’opportunisme, elles se sont défendues jusqu’au bout et joué leurs maigres chances. Elles ont avec culot remporté le second quart temps avant de plier contre un adversaire démesurément plus physique, plus technique. Elles ont été énormes et le public les a bien légitimement gratifiées. Le spectacle donné a été à la hauteur et, très franchement, bien captivant.

Pour les benjamines du SGBC, la rencontre qui les opposait en premier match des play-offs au GOTB était déjà une consécration. L’équipe est assidue et motivée et, sous l’impulsion de leur entraîneur Julien Jazie, capable de se surpasser. La qualification parmi les huit meilleures équipes d’Occitanie était déjà une récompense pour la ténacité montrée tout au long du championnat régional. Quant au match en lui-même, il était écrit, l’adversaire est résolument plus fort. L’entraîneur lui-même savait que « David allait mener son combat contre Goliath. » Le GOTB, l’entente Colomiers, Tournefeuille, Plaisance dispose de quatre équipes dans cette catégorie d’âge et d’un vivier de 80 joueuses. Les meilleures étaient alignées sur la feuille de match. Sur le terrain, on aurait pu jurer que les équipes en lice n’étaient pas du même âge. Les Toulousaines sont bien plus grandes, bien plus développées physiquement. La plupart sont en sélection départementale. Il aurait fallu un exploit…

Reste le match retour, la semaine prochaine. Il sera à coup sûr joué sans complexe.

Lien photos:

https://photos.app.goo.gl/