C’est le 19 mars 1962 que le cessez le feu en Algérie fut effectif. Rappelons que cette guerre  a fait plus de 30000 morts dans les rangs militaires et plusieurs milliers chez les civils.

La commémoration de ce 57e anniversaire s’est déroulée au monument aux morts en présence des élus, d’anciens combattants et de quelques habitants.

André Busato, président montréjeaulais du comité FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants d’Algérie), en maître de cérémonie, égrenait le nom des 44 Commingeois disparus lors de cette guerre.

Après la levée des couleurs et le dépôt des gerbes, le communiqué de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées et celui du comité national de la FNACA ont été lus. Ont suivis une minute de silence et l’hymne national. Tout le monde s’est retrouvé ensuite sous la petite halle pour partager le verre de l’amitié offert par la municipalité.