Bientôt 2 mois que les premiers coups de pelleteuse ont été donné dans le terrain qui jouxte le Collège du Plantaurel. De passage à Cazères ce jeudi 7 mars, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, n’a pas caché son enthousiasme en visitant le chantier du futur lycée.

Elle a pu se rendre compte par elle-même de l’avancée des fondations, soulignant les enjeux de ce nouvel établissement scolaire  : « La pose de la première pierre sera effectuée en avril par Martin Malvy qui donnera son nom à ce lycée du sud de Toulouse dans le Comminges. Ce ne sont pas moins de 4 hectares face au collège de Cazères, idéalement placés à proximité immédiate de la gare SNCF, qui accueilleront des formations tant professionnelles, que techniques et générales avec une formation affirmée vers le tourisme et les arts, et notamment une filière professionnelle métiers d’arts céramique.

Opérationnel pour la rentrée 2020, le lycée Martin Malvy offrira une ouverture piétonne sur la rue Jules Guesde. Des logements pour le personnel de l’éducation nationale, soit environ 130 personnes, sont également en cours de réalisation. La commune de Cazères va réaliser un chemin piétonnier sécurisé pour que les jeunes puissent relier le lycée à la gare SNCF. D’ailleurs le cadencement sera plus important sur la ligne. Cazères aura plus de trains ! Les futurs lycéens viendront des cantons de Cazères et du Fousseret élargis ».

D’une capacité d’accueil estimée à 1200 élèves maximum, l’établissement sera également doté d’un internat d’une centaine de places. Le coût de sa construction est estimé à 40 M€, financé à 100% par la Région.

Présent lors de cette visite, le maire Michel Oliva s’est également réjouit de l’arrivée du nouveau lycée à Cazères :  « La municipalité est associée au projet et participe à toutes les réunions de travail organisées par la région. La volonté de créer un lycée emblématique, participant au rayonnement de la commune et valorisant la biodiversité existante se traduira par une architecture qualitative et contemporaine. Un traitement paysager en lien avec les intentions d’aménagement de la ville (parcours Garonne entre autres) sera mis en place et le bâtiment intégrera un système à énergie positive ».