Une nouvelle AG pour les gilets jaunes dans la salle polyvalente qui continuent leur combat en tentant d’affiner leurs actions sur le territoire commingeois. Une soirée placée sous le signe de l’écoute avec le souci d’admettre que les idées des uns ne sont pas forcément celles des autres, comme le précisait Maria. Moins de participants qu’à l’ordinaire. Le mouvement s’essouffle-t-il ou les absences du jour sont-elles imputables au départ de plusieurs gilets jaunes partis pour accompagner un convoi humanitaire en Grèce?

Un autre rendez-vous que le vendredi serait peut-être plus judicieux. Au travers des différents échanges et à la lumière des petites discordances entrevues le vendredi précédent, chacun s’est accordé à reconnaître qu’il faut éviter de s’éparpiller, vouloir d’abord essayer de changer le présent avant de vouloir changer le futur. Il faut être plus présent sur le terrain et mettre en place des actions ensemble mais également apprendre à ne pas être tous d’accord. On ne s’est pas contenté de palabres et des actions sont annoncées pour entretenir la flamme jusqu’au 14 mars. Après, on verra si le gouvernement révise sa copie.

Retour sur les ronds-points.

En attendant, on retiendra que le samedi on se retrouvera dans un lieu précis (rond-point) de 14h à 17h. Il faut fidéliser les manifestants et réinvestir les rond-points sans blocage, sans gêne pour les automobilistes et se comporter en gens responsables. Le site http://gillesetjohn.net  permet de suivre les actions menées. Et l’idée d’organiser un débat autour du RIC en dehors des AG habituelles a été retenue. Parmi les nombreux sujets ou questions abordés, la proposition de faire un repas convivial, musical pour joindre l’agréable à l’utile a eu ses partisans. On a aussi parlé du possible déménagement de la Maison du peuple. On a dénoncé les amendes pas forcément justifiées pour stationnement gênant, une forme de répression déguisée. Mais tout le monde s’est accordé sur la nécessité première de créer du lien et de bien coordonner toutes les actions envisagées.