Les faits se sont produits le mercredi 20 février 2019 en début d’après midi dans un car qui emmène les scolaires de Gourdan Polignan à Boussens. Un voyage qui se terminera dans la boue…

Pourtant tout avait bien commencé. C’est mercredi, les jeunes font retour vers leur domicile et tout ce petit monde est heureux de retourner à la maison. Le bus est en bon état mais visiblement le chauffeur a nécessité de mettre un GPS pour connaître son itinéraire. Est-il nouveau, fait il un remplacement ? Difficile à dire ! Il suit donc aveuglement ce bel outil que chacun de nous connait bien, le prénommé TomTom. Tourner à droite, tourner à gauche, la voix féminine suave et monocorde le conduit vers son port d’attache. C’est vers Mazeres que les choses vont se gâter. Visiblement distraite par quelques turpitudes incongrues, la voix du GPS se met à s’emmêler les crayons pour ne pas dire les petites routes.

A un moment donné ou en même temps comme dirait un homme public célèbre, ce qui devait arriver arriva. Le bus piloté par son chauffeur geek se retrouve embourbé dans un terrain gras. Les roues patinent et il faut se rendre à l’évidence, le bus geek est bloqué. Pendant qu’on alerte les secours et le bucheron du coin avec son gros engin, les enfants vaquent à leurs occupations et les portables téléphone chauffent lorsque le réseau passe. Décidément la technique !

Le chacun pour soi

Selon les disponibilités, tout le monde n’ayant pas à traverser la route pour trouver du travail, les parents se débrouillent pour récupérer de ci de là, leurs progénitures dans une thématique commune : Chacun pour soi ! Aucun bus de substitution avec ou sans GPS en état de marche d’ailleurs n’étant programmé !

Le bucheron tirera le bus qui finira désembourber mais il ne réparera pas le maudit GPS rebelle, cette action étant hors compétence. Certains parents se sont émus que leurs enfants aient été laissés livrés à eux même. Seul un enfant a repris le bus direction Saint Gaudens. C’est ce qu’on appelle de la perte en ligne ! Des vidéos de cet incident circulent sur les réseaux sociaux ! Ah on ne peut plus rien cacher de nos jours ! Heureusement incident désagréable mais sans gravité !