Visite d’Elisabeth Laporte à l’école de Ciadoux : fermeture de classe envisagée.

Il est à noter le fait exceptionnel du déplacement de la rectrice de l’académie, Elisabeth Laporte, sur le lieu de menace de fermeture de classe. Elle s’est rendue jeudi à Ciadoux où 3 maires du RPC (Regroupement Pédagogique Concentré) l’ont accueillie avec deux délégués de parents et la directrice de l’école Madame Macina. Il s’agissait de Régis Farré, maire de Saint-Lary Boujean, Thierry Pouzol, maire de Castéran Vignoles et Thierry Toubert, maire de Ciadoux.

Ce dernier nous confie :

 « C’est bien qu’elle se soit déplacée, je comprends sa mission. Nous l’avons accueillie sans faire d’éclat. Les parents avaient juste mis une banderole pour demander à ce que la qualité de leurs écoles soit préservée, des ballons avec les prénoms de chaque enfant étaient accrochés dans la cour. Nous ne pouvons que constater le contraste entre le discours du ministre sur la préservation des classes en milieu rural et ces fermetures prévues ici. Nous avions été informés en décembre de ce risque et avions fait une réunion avec les parents d’élèves.

Une pétition papier de 358 signatures à été remise demandant la non fermeture de classe. Nous avons mis en avant le côté pédagogique et la particularité des classes exigües. De plus une classe se trouve à l’étage, pour des raisons de sécurité, elle ne peut accueillir que 19 enfants. Nous avons 13 enfants qui entreront en maternelle à la rentrée 2020. Rouvrira-t-on une classe que l’on vient de fermer à ce moment-là ? Je ne pense pas…N’est-il donc pas possible de geler cette fermeture ? Elle n’a laissé transparaître aucun élément sur sa décision finale. Elle a juste signifié devoir s’en remettre à la décision de la commission le 8 février. »

Tous les élus le rappellent, une école qui ferme, c’est un peu de vie qui meurt dans les villages.