Vœux de Bernard Bros, maire de Carbonne à ses administrés.

C’est dans la salle des fêtes du centre socioculturel de la ville que, samedi dernier, Bernard Bros, entouré de Denis Turrel, 1er adjoint et Président de la communauté des communes du Volvestre, Marie Caroline Tempesta adjointe en charge de la jeunesse, conseillère régionale, ainsi que des membres de son conseil, est venu présenter ses vœux à la population. Il débutait son discours en remerciant les participants de leur présence et accueillait les nouveaux carbonnais.

Parmi les nombreuses réalisations et événements survenus au cours de l’année écoulée il rappelait notamment la réalisation de la nouvelle station d’épuration et pour les événements, l’émouvante commémoration de l’armistice en novembre qui s’est déroulée en présence de représentants des villes jumelées à Carbonne, du Pays de Galle, d’Allemagne et d’Italie, sans oublier le festival « Festi’Tous » au début de l’été.

Il poursuivait en évoquant la mobilisation, dans la non violence, des gilets jaunes aux ronds points de la ville, rappelant que la municipalité avait reçu une délégation à qui il avait été dit : « à la fois la compréhension et la sympathie pour leurs principales revendications ». Il soulignait : « Notre pays traverse une crise sociale et économique grave face aux importantes mutations de notre société, provoquant un déséquilibre dans le partage des richesses. Plus de 6 millions de Français vivent en dessous du seuil de pauvreté, cette situation intolérable nous la vivons au quotidien à Carbonne vu le niveau de vie moyen qui n’est pas très élevé. La moitié de la population n’est pas imposable sur le revenu ». Pour y remédier, les moyens mis en place par la commune « ne sont qu’une goutte d’eau par rapport aux vrais besoins que l’Etat n’assure pas ».

Il n’occultait pas l’importance de la transition écologique où « chacun doit pouvoir y participer mais dans la justice et l’égalité ».

Venait la présentation des projets à venir : la création d’un stade au bois de Castres, la mis en œuvre de plusieurs logements collectifs ou de villas. Enfin, après 3 ans de procédure, le parking de 200 places à la gare reverra le jour. Le projet des jardins partagés dans les gages se met en place…  Il remerciait les services techniques de la ville, le conseil municipal et Evelyne Icard, responsable de la communication pour le diaporama qui illustrait ses propos, puis il conviait les participants à partager le pot de l’amitié.