Les premiers œufs œillés sont arrivés à l’écloserie de la pisciculture.

Les bénévoles de l’AAPPMA de Saint-Gaudens ont récupéré les premiers œufs œillés à la pisciculture de Soueich où se fait la fécondation de truites fario pour les mettre en couveuse. La souche vient principalement du lac d’Espingo. Il faut que les œufs atteignent entre 380 et 420° (d’où un temps plus ou moins long suivant la température de l’eau, à 10° il faudra 42 jours) pour qu’un corps éclose de l’œuf. Arrivés à la pisciculture de Saint-Gaudens, quelques jours avant l’éclosion, c’est une sorte de tête avec un sac de survie, appelé vésicule vitelline, qui va pendant un mois le nourrir, jusqu’à son total développement.

Puis les bénévoles viendront tous les jours les nourrir et nettoyer les bassins. Dix à douze semaines après c’est un petit alevin de 2,5 cm qui affrontera à la nage les rivières, en pleine nature. A la pisciculture, la température régulière de 10 à 11° permet d’avoir de meilleurs rendements, les alevins grossissent plus vite. La qualité de l’eau est primordiale d’où les nombreux filtres par lesquels doit passer l’eau de la source et du puits avant d’alimenter les bassins. Au fur et à mesure de leur grossissement certains seront relâchés dans les cours d’eau, la pisciculture ne permettant pas de tous les garder sur place. 40 000 environ seront conservés et finiront de grossir dans des bassins à côté des rivières, là aussi la qualité de l’eau sera contrôlée régulièrement. En septembre les truitelles mesureront environ 10 cm.

Les pêcheurs sont respectueux de la nature, de l’environnement, et également de la qualité de l’eau qui assure un bon renouvellement des poissons. Ils surveillent et signalent tous types de pollution. Ils ne sont pas de simples « prédateurs », ils s’assurent du renouvellement des espères ainsi que de leur reproduction. 30 000 truitelles de 18 cm ont été relâchées en 2018. Vous pouvez retrouver les bénévoles de l’AAPPMA de Saint-Gaudens à la pisciculture le samedi matin de 10h à 11h30, pour des explications passionnées. Des visites sont déjà programmées notamment avec les scolaires.