Les forces de l’ordre leur ayant demandé à plusieurs reprises de dégager la voie publique, en l’occurrence le rond point de l’autoroute à Estancarbon, les gilets jaunes se sont retrouvés au rond point des médaillés militaires (rond point de la déchèterie).

Ils ont installé leur point de rassemblement sur un terrain privé, bien déterminés à se faire entendre. S’ils étaient peu nombreux à manifester dans les rues de Saint-Gaudens samedi matin, cette accalmie n’est que de courte durée, disent-ils.

«  Après les fêtes nous serons encore là et encore plus déterminés. Les gens sont à bout et osent l’exprimer, mais nous sommes des pacifistes, nous désapprouvons la violence. Ce mouvement permet de se parler. Il y a des personnes de tous milieux qui sont dans la souffrance et qui souhaitent un changement. Il y a trop d’années que cela dure, où on serre les dents et là on n’en peut plus et on le crie. »

Les automobilistes continuent à leur manifester leur soutien, s’arrêtant un instant, pour discuter, boire un café.