La municipalité de Carbonne soutient les gilets jaunes:

Lors du dernier conseil municipal de décembre, une motion a été votée « pour des Etats généraux du pouvoir d’achat et de la transition écologique ».

Que dit cette motion :

« Après cinq semaines de mobilisation des gilets jaunes, des tensions se font de plus en plus fortes. Aucun débordement n’est acceptable. Ce mouvement, pour conserver sa légitimité, doit demeurer pacifique.

Ecologie et justice sociale ne sont pas contradictoires. Nous voulons des états généraux du pouvoir d’achat et du financement de la transition écologique. L’intervention du Président de la République devait mettre un terme à la grave crise qui secoue le pays depuis plusieurs semaines. C’est peu dire qu’il a manqué ce rendez-vous avec nos concitoyens en demande de justice et de reconnaissance. Il s’est finalement livré à une opération à sommes nulles plutôt qu’à un changement de cap. Alors que les Français attendaient une redistribution plus juste des richesses, davantage de services publics sur les territoires en souffrance.

Il est aujourd’hui indispensable d’asseoir les modalités d’un financement durable et juste des profondes mutations à opérer tout en améliorant le pouvoir d’achats des Français aux revenus faibles et moyens. Dans notre Mairie, nous sommes engagés résolument et concrètement dans l’action quotidienne pour la préservation du pouvoir d’achat par la maîtrise de la fiscalité. Nous sommes en revanche bien trop souvent confrontés à des difficultés de financement des projets utiles à la transition dans nos territoires et nous constatons, chaque jour, le décalage entre les intentions exprimées par le Gouvernement et la réalité des moyens mis à notre disposition pour leur donner corps.

Nous entendons aussi chaque jour monter la colère des habitants qui contestent à juste titre les choix injustes et inefficaces du Président de la République, qui fait le choix de privilégier l’enrichissement d’une petite minorité qui a déjà beaucoup au détriment du plus grand nombre.

Agir sur les salaires et le montant des retraites est la condition nécessaire pour donner plus à celles et ceux qui ont moins. Nous considérons que l’impératif écologique et la justice sociale ne sont pas contradictoires mais constituent au contraire deux exigences intimement liées… Nous nous associons donc pleinement à la proposition d’organisation d’états généraux et territoriaux et appelons le Gouvernement à prendre sans délai la mesure de l’attente des Français et de l’urgence climatique. Nous affirmons que nos collectivités sont prêtes à s’y engager sincèrement et avec détermination ».

Cette motion a été votée à l’unanimité moins une voix.