En cette période de fêtes, de paillettes, de lumière où les étoiles brillent dans les yeux des enfants, il en est une qui classée dans la catégorie des prodiges (voir l’émission de France 2) a éclaboussé de tout son talent un parterre de professionnels mais aussi le commun des mortels amoureux de la belle musique.

Il s’agit d’Isaac Scordino, un jeune garçon dont les parents Pascal et Sandra demeurent à St-Lizier entre Salies du Salat et St-Girons, qui a choisi la musique et plus spécialement le piano pour s’exprimer  avec brio et élégance. C’est vers 6 ans que le piano a commencé à prendre une part prépondérante dans sa jeune vie.  Des premiers pas de l’école de musique de St-Girons au conservatoire de Tarbes que de chemin parcouru ! Une progression fulgurante…

Âgé de 12 ans,  il est très vite remarqué lors de ses succès aux concours internationaux de piano de Cognac, de Nice… Il a déjà donné son premier concert le 10 juillet 2018 à Cognac et son premier passage remarqué dans l’émission Prodiges le samedi 22 décembre lui a déjà ouvert la porte pour un 2ème concert en mars 2019. Actuellement au conservatoire de Bordeaux avec près de 20h de piano hebdomadaire, Isaac ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Ce rythme ne l’effraie pas, bien au contraire.  Mais c’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas! Il réussit à mener de front les études au collège et la musique.

En finale ce samedi 29 décembre !

Qualifié pour la finale de Prodiges, sa prestation lui a déjà valu de nombreuses réactions très favorables sur les réseaux sociaux. Isaac garde la tête froide et il peut compter sur ses parents pour lui permettre d’avoir le détachement nécessaire face à l’évènement. Si Isaac avoue être stressé dès qu’il joue face à un public, il reconnaît  que cette forme « d’inquiétude » n’est pas un handicap mais une motivation supplémentaire. C’est déjà la marque des « futurs grands ». Parmi les grands compositeurs Isaac avoue avoir une préférence pour Beethoven. Nous ne savons pas ce qu’il jouera samedi soir en finale. Mais soyons assurés qu’il saura se monter à la hauteur de l’œuvre qu’il interprètera…

Un mécénat  pour le soutenir

Comme toute activité menée au plus haut niveau (sportive, artistique …) un soutien financier s’avère bien utile. Un mécénat essaie de se constituer pour financer ses études autour de l’association Festi-Classique ( https://www.fest-classique.com/) qui relaie son parcours. Le passage à la télé n’est pas une fin en soi. On s’en doutait un peu mais Isaac aimerait bien devenir concertiste, professeur dans un conservatoire… Ses apparitions médiatiques pourraient le promouvoir et le mécénat favoriser son  ascension et lui permettre d’atteindre ses rêves. On peut déjà le soutenir en allant voir de plus près  son passage dans « Prodiges » sur You Tube.

Après nous avoir emportés avec sa « sonate au clair de lune » Isaac nous laissera sans doute samedi, un petit quelque chose qui fait que tout est autrement, plus beau, plus sensible, plus intemporel, comme la grâce…