Lundi 10 décembre, se tenait à la salle des fêtes l’assemblée générale du comité FNACA de Montréjeau, sous la présidence d’André Busato. Après une minute de silence en hommage aux membres décédés au cours de l’année, le président donnait son rapport moral. Parmi les thèmes abordés, celui de la mémoire que les membres de la commission GAGE (Guerre d’Algérie Jeunesse Enseignement), transmettent dans les collèges et lycées.

« Nous rencontrons des élèves avides de savoir, des questions très fortes, de l’émotion à en juger le livre d’or dans lequel ils écrivent leurs sentiments. Par contre, des enseignants sont quelques fois réticents. Quand nos jeunes enseignants réaliseront-ils que l’Algérie était une terre française avec trois départements? Que le maintien de l’ordre était une guerre civile imposée à de jeunes français. Que depuis 1962, on n’a plus envoyé de jeunes citoyens se battre malgré eux. La nouvelle génération d’enseignants ne connait de la guerre que ce que les médias veulent bien leur montrer. Comme bien des politiciens actuels, ils n’ont pas connu la circonscription, la trouille de se faire descendre, les copains qui baignent dans leur sang ».

Les rapports moral et financier ont été adoptés à l’unanimité des membres présents. Le bureau a été reconduit dans son intégralité.