Après une 1ère journée où l’équipe a laissé deux points précieux, face à Villeneuve-sur-Lot, celle-ci s’est rachetée en remportant le match face à un favori : Lézignan. Le Racing l’emporte face à un favori au titre.

Après un 1er match raté, mal géré, les joueurs de Gilles Dumas avaient à cœur de gagner. Gilles Dumas: « Les joueurs étaient surexcités, on sentait la gagne dès les vestiaires. » Les choses avaient pourtant mal commencé. Lézignan ouvrait le score après 40 secondes de jeu, cela laissait penser que le match allait être à sens unique, une formalité pour les visiteurs. C’était sans compter sur l’orgueil du Racing. Une équipe remaniée mais qui a récité son jeu pendant 80 minutes. Le Racing marquait par 2 fois, et passait en tête à la mi-temps; Benjamin Vizcay par un trou de souris, puis Damien Wastjer, bien amené par Maxime Stefani. Thomas Lucas imperturbable au pied rajoutait 2 points sur pénalité.

Dans le second acte, le combat fut rude, les deux équipes n’en démordaient pas, et c’est dans les 20 dernières minutes que les deux équipes se sont rendues à chaque fois, coup sur coup, 2 essais du côté du Racing, 3 essais du côté de Lézignan. Le Racing s’est encore une fois fait peur dans les derniers instants, mais cette fois-ci n’a pas craqué. Gilles Dumas satisfait de la performance de ses joueurs revient à chaud sur le match: «  Les garçons ont réussi un très beau match. Même si on s’est fait peur. On a tellement l’habitude de se faire remonter dans des matchs que l’on domine. Mais là, les gars ont mis tellement de cœur, de combativité… Battre le favori, c’est une belle performance. »